L'Union du Cantal 24 février 2016 à 08h00 | Par R. Saint-André

Économie : Cantal, le 1er département à investir Lyon

Tisser un réseau professionnel, mais aussi “de sympathie”, pour améliorer la visibilité des savoir-faire cantaliens à Lyon : une première opération imaginée par le Conseil départemental avec la complicité de la CCI.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rapprocher le Cantal d’un immense bassin de consommation.
Rapprocher le Cantal d’un immense bassin de consommation. - © L'Union du Cantal

Construire une relation utile pour le Cantal avec la nouvelle grande région. Voilà le leitmotiv qui prévaut chez ceux qui lancent la première opération “Objectif Lyon”, vendredi 26 février. L’initiative revient au Conseil départemental qui tenait absolument à ce que le Cantal soit le premier département rural d’Auvergne Rhône-Alpes à investir la place de Lyon. Rapidement, un partenariat était conclu avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour faire de cette opération un rendez-vous exclusivement professionnel.

 

D’abord le match

Tout démarre en tribunes, avec la rencontre Lyon/Aurillac en soirée, la veille : “Le rugby, c’est quelque chose qui nous est déjà commun et il sera intéressant de poursuivre à travailler avec en tête les valeurs du rugby”, relève le président du Conseil départemental, Vincent Descoeur. Ce qui n’empêchera pas la délégation cantalienne, composée d’une trentaine de représentants d’entreprises, de faire dès le lendemain du lobbying, à la manière de ce qui est déjà opérationnel chaque année à Paris, lors du Salon de l’agriculture : intéresser aux produits et nouer des contacts. D’autant que certaines entreprises s’avèrent particulièrement pertinentes à l’image d’Europ-service d’Aurillac qui conçoit des machines pour nettoyer les tunnels... Actuellement, seules quelques rares - et grandes - entreprises du département ont déjà des relations commerciales privées avec l’agglomération lyonnaise.

 

Dans leurs bagages

C’est depuis les étages supérieurs de la Tour oxygène, dans le splendide Skyroom, que le Cantal sera reçu par “OnlyLyon” qui assure la promotion des savoir-faire lyonnais à l’extérieur, un peu à la manière de notre marque rouge. Une porte d’entrée supplémentaire, grâce à ceux qui reçoivent régulièrement des acheteurs étrangers. “Nous nous devons d’être dans les bagages de cette association ; une opportunité que ne nous offrait pas l’Auvergne”, lâche Vincent Descoeur.
Le préfet de Région lui-même a cité en exemple l’opération Objectif Lyon lors de ses voeux, félicitant le Cantal de ne pas être frileux face à la grande région. Ce n’est d’ailleurs qu’un début, puisque de nouvelles opérations, dont une davantage tournée vers le grand public, sont d’ores et déjà en cours de réflexion.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui