L'Union du Cantal 07 novembre 2006 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

GBMF, leader du charbon de bois

Le Groupe Bordet Maîtres-Feux est le leader de la carbonisation en France et en Europe. Implanté à Neussargues depuis 1996, GBMF produit près de 19 000 tonnes de charbon de bois à usage domestique ou industriel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Rémi Bordet, à droite, fait découvrir son site de stockage à Jean-François Delage, préfet, et aux acteurs économiques du Cantal.
Rémi Bordet, à droite, fait découvrir son site de stockage à Jean-François Delage, préfet, et aux acteurs économiques du Cantal. - © L'Union du Cantal
Le saviez-vous ? Le charbon de bois que les Français utilisent pour leur barbecue provient en grande partie de Neussargues. Implanté depuis 10 ans dans le Cantal, le Groupe Bordet Maîtres-Feux est aujourd’hui leader de la carbonisation en France et en Europe. GBMF approvisionne la grande distribution avec une capacité de production de près de 19 000 tonnes, soit 30 % du marché des ventes pour le barbecue. À l’initiative du Medef Cantal, Jean-Pierre Mazel, président du syndicat, a souhaité que Jean-François Delage, préfet du Cantal, et Rémi Bordet, responsable de GBMF, se rencontrent afin de valoriser une entreprise assez discrète et dont on ne soupçonne pas forcément l’importance.
Une usine qui fonctionne 24h/24, 365 j/an
La société Bordet Frères est née en 1860 en Bourgogne. Entreprise familiale, elle est aujourd’hui dirigée par les jumeaux Rémi et Henri, soit la 4e génération des Bordet. “En 1996, nous avons voulu nous rapprocher de carbonisateurs sérieux afin de présenter un volume cohérent de produit de charbon de bois et répondre aux exigences de notre clientèle, explique Rémi Bordet. Ainsi est né le Groupe Bordet Maître-Feux avec le site de Neussargues, conforté par l’unité de Dijon”. Créé en 1981 par des professionnels de la filière bois, afin de valoriser les sous-produits de la forêt, le site de Neussargues représente désormais plus de 60 % de la production de charbon de bois à usage domestique ou industriel de GBMF. “Entre 1982 et 2006, l’unité de production est passée de 10 à 37 employés. La structure fonctionne 24h/24, 365 jours par an”, ajoute Rémi Bordet.
Le souci de l’environnement
Se définissant comme “un jardinier de la forêt française”, GBMF œuvre aussi dans le domaine de l’environnement. “Par la récupération et la valorisation de déchets de scieries, nous fabriquons un produit utilisé pour le loisir. Notre approvisionnement en bois provient de 120 fournisseurs répartis sur cinq départements. Cela représente plus de 70 000 tonnes de bois achetés par an”. Par ailleurs l’entreprise, certifiée Protection de l’environnement des forêts certifiées (PEFC), vient d’obtenir le label “NF Charbon de bois” (seulement deux entreprises françaises sont labellisées). Rémi Bordet rappelle également que “notre métier, c’est de cuire du bois et, bien sûr, le plus sec possible. Sachant que le ratio est de 7 tonnes de bois vert pour une tonne de charbon, il nous est indispensable de posséder un stock conséquent, de l’ordre de 5 à 6 mois”. Et c’est ainsi que ce bois sèche naturellement sur les 12 hectares acquis au dessus du site il y a peu. Seul petit bémol, la géographie du site ne permet pas d’aménager des aires de stockage suffisantes. Les produits finis sont donc acheminés à Billom, à 100 km du site.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui