L'Union du Cantal 05 décembre 2012 à 14h41 | Par DR

Victoires de l’accessibilité pour la journée internationale

Lundi 3 décembre, le Cantal révèle ses projets en faveur de l’insertion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Près de 15 % de la population vit avec un handicap. Les personnes handicapées se trouvent souvent confrontées à divers obstacles : environnement physique, mais aussi accès à l’information et aux moyens modernes de communication, attitudes discriminatoires à l’emploi, etc. Le Cantal participera, lundi 3 décembre, aux actions conduites dans le cadre de la journée internationale des personnes handicapées, en partenariat avec l’Adapei, le Conseil général et l’Éducation nationale. Plusieurs actions sont prévues. Parmi celles-ci, le concours des “Victoires de l’accessibilité”. Il récompense les initiatives engagées par les associations de l’Urapei Auvergne, mais aussi par tous les acteurs, professionnels ou particuliers, qui permettent aux personnes han­dicapées mentales de vivre avec et parmi les autres. Ces “Victoires” ont valeur d’exemple. L’objectif étant de faire connaître ces initiatives et de démon­trer que l’exception d’aujour­d’hui pourrait devenir la règle demain.

Rendez-vous à la MDPH

 

Toutes les personnes intéressées ont rendez-vous à la Maison départementale des personnes handicapées d’Aurillac pour découvrir les quatre porteurs d’initiatives (acteurs de la cité, travail, santé et éducation) : “Sol en si, ma vie en musique”, un projet présenté par Stéphane, résidant du foyer de l’Oiselet à Mauriac. “Ma participation à la chorale Opus 15 m’a permis de mieux me connaître. Je suis un instrument de musique à part entière, tout mon corps est en communion avec la musique, mon corps chante”, révèle-t-il. “Le jour où j’ai fêté mon 40e anniversaire, des membres de la chorale étaient présents, ils avaient préparé un chant en mon honneur qui retraçait mon intégration au groupe, un grand moment d’émotion pour moi”... Florian (23 ans), lui, dépasse ses peurs, accompagné par l’Ésat hors murs “Échelle 15” : “Depuis le 4 avril 2011, je travaille dans une entreprise de métallerie serrurerie à Saint-Flour chez Jean-Claude Privat. J’ai décidé de partager mon expérience avec ma famille, mes copains, avec les autres personnes de l’Ésat et celles qui sont dans d’autres entreprises.” En matière de santé, la “Victoire” est présentée par Christian Werlès, administrateur de l’Adapei du Cantal : “J’ai pris conscience des importantes carences en matière de soins de nos handicapés mentaux à l’occasion de la manifestation “Ni pauvres ni soumis” qui s’est déroulée à Paris en 2008. Ce constat avait soulevé en moi révolte et indignation. J’ai rapidement compris, au fil des contacts, que le problème découlait plus d’une méconnaissance et peut-être aussi d’une peur du handicap mental que de l’envie de rester inactif. Ainsi était créé un parcours de soins, né d’une coopération singulière entre l’Adapei du Cantal et l’hôpital d’Aurillac.” Enfin, sur le volet éduction, Francis Buret, directeur de l’IME la Sapinière (Institut médico éducatif) et du Sessad des Trois vallées (Service d’éducation spécialisée et de soins à domicile) a présenté son projet d’accueil dans l’école de la République d’élèves autistes.

L’accessibilité pour les personnes handicapées mentales est officiellement symbolisée par un pictogramme encore trop méconnu.
L’accessibilité pour les personnes handicapées mentales est officiellement symbolisée par un pictogramme encore trop méconnu. - © RSA

Avec le collège de Pierrefort

 

D’autre part, et toujours dans le cadre de la journée internationale des personnes handicapées, un partenariat a été noué entre le foyer Ésat d’Olmet (Établissement de services d’aide par le travail) et une classe de 6e du collège de Pierrefort. Une équipe d’Olmet s’est déjà déplacée pour livrer aux collégiens pierrefortais une information sur la maladie psychique et le fonctionnement d’un foyer d’hébergement ainsi qu’un Ésat, structures spécifiques à l’accueil des malades psychiques. Cette classe a ensuite visité les ateliers de Vic-sur-Cère pour mieux appréhender le quotidien de personnes atteintes de cette affection. À noter qu’une pratique commune du sport se met en place entre les élèves de troisième et les résidents d’Olmet.

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui