L'Union du Cantal 14 juin 2006 à 00h00 | Par P.Piganiol

Vers une caisse MSA unique à l’échelle de la région ?

L’hypothèse de passer d’une fédération à une fusion des caisses MSA d’Auvergne est envisagée. En attendant, l’actuelle Fédération va créer un nouveau centre d’appels à Aurillac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La MSA du Cantal a tenu son assemblée générale vendredi à Arpajon-sur-Cère sous la présidence d’Albert Chandon.
La MSA du Cantal a tenu son assemblée générale vendredi à Arpajon-sur-Cère sous la présidence d’Albert Chandon. - © L'Union du Cantal
Regroupées depuis janvier 2004 en Fédération, les caisses de Mutualité sociale agricole (MSA) du Cantal, de l’Allier et du Puy-de-Dôme pourraient à terme évoluer vers une fusion et intégrer la caisse de Haute-Loire pour former une caisse unique à l’échelle de la région administrative. Dans l’immédiat, l’actuelle Fédération régionale projette d’ouvrir d’ici la fin de l’année une plate-forme téléphonique à Aurillac en créant une vingtaine d’emplois. Deux informations commentées lors de l’assemblée générale de la MSA du Cantal, réunie vendredi 9 juin à Arpajon-sur-Cère. La réunion s’est conclue par la remise de la cravate de commandeur du Mérite agricole à Paul Andraud, ancien directeur de la caisse départementale (nous y reviendrons).


Vers une nouvelle évolution du réseau des caisses
C’est le plan d’action stratégique 2006-2010 que la caisse centrale de MSA doit voter le 22 juin à Paris qui pourrait conduire à une nouvelle évolution de la configuration du réseau des caisses, a révélé Albert Chandon, président de la MSA du Cantal, devant les quelque 200 délégués et participants réunis à Arpajon. Si l’hypothèse de constituer une caisse unique à l’échelle de la région administrative est évoquée, rien n’est fait, tempérait-il, en expliquant qu’une réflexion devrait être conduite dans chaque région si le plan stratégique national est adopté. “Nous aurons en tout cas à nous prononcer sur ce projet ambitieux d’ici la fin du présent mandat”, précisait-il. Orientations confirmées par Claude Bertolotti, président de la MSA de l’Aude et administrateur national, qui a fait état de la volonté de l’institution de ramener le nombre de caisses de 57 à 35 à l’horizon 2010. “Ces restructurations sont indispensables compte tenu des évolution démographiques auxquelles nous devons faire face. Elles doivent nous permettre de garantir un fonctionnement plus efficace dans un contexte financier toujours plus difficile et de renforcer notre place dans les régions”, poursuivait-il.
Une plate-forme de services à Aurillac
Pour l’heure, le Cantal s’apprête à bénéficier d’un effet positif du regroupement effectué en 2004, s’est félicité Albert Chandon : la Fédération des caisses MSA d’Auvergne prévoit en effet d’ouvrir d’ici la fin de l’année à Aurillac une nouvelle plate-forme de services “qui assurera une mission de renseignements téléphoniques pour nos trois départements”, a indiqué Michel Picard, directeur général de la Fédération régionale. Un investissement que le Conseil général envisagera d’accompagner au travers de son fonds de l’innovation, a assuré Vincent Descoeur, président de l’assemblée départementale. “Ce projet signe la vitalité de votre caisse et son dynamisme”, a estimé Christian Soismier, directeur de la DDAF, en assurant la MSA du soutien de l’Etat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui