L'Union du Cantal 25 juin 2014 à 09h25 | Par J-M.Authié

UTPMA : les trailers bravent la canicule

Sébastien Chamayou peut être fier de la troisième édition de UTPMA. Chez Tom 15, tout le monde s'est dépensé sans compter pour cet ultra-trail et le président en est plus que satisfait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sébastien Chamayou, président de Tom 15, félicité, ainsi que toute son équipe, pour l'organisation à l'occasion des podiums,
notamment celui des garçons et la victoire de Christian Mahé.
Sébastien Chamayou, président de Tom 15, félicité, ainsi que toute son équipe, pour l'organisation à l'occasion des podiums, notamment celui des garçons et la victoire de Christian Mahé. - © J-M.Authié

La course de fond est souvent citée en exemple comme une école de l'humilité. Alors que dire quand la course en question dépasse les 100 kilomètres. La troisième édition de l'UTPMA, l'ultra-trail Puy-Mary - Aurillac a livré samedi un nouveau chapitre d'un uni- vers impitoyable. Sébastien Chamayou, président de Tom 15, en a versé toutes les larmes de son corps. Dimanche, l'homme est épuisé car il n'a dormi que "quatre heures en tout et pour tout depuis 72 heures. Mais cela en valait vraiment la peine. Cette édition, c'est que du positif ne serait- ce que pour une fréquentation qui a augmenté de plus de 150 participants". Juste avant la remise des prix, Sébastien Chamayou se livre.

L'énorme travail des bénévoles

"Nous avons atteint nos objectifs. On avait ouvert pour 2 500 inscriptions, on en fait 2 200 avec plus de 1 700 personnes au départ. C'était vraiment un gros plateau sportif qui était mis en place et ce, sur toutes les distances. Et il y a eu de belles bagarres malgré les conditions très dures avec plus de 30 degrés et 28 % d'humidité." Des conditions qui ont engendré une casse importante (environ 50 % d'abandons sur l'effectif partant). "C'est vraiment un parcours qui a conquis désormais ses lettres de noblesse. Il est rocailleux, abrupt. Mais nous ne pourrions arriver à cela sans le travail énorme de Tom 15, une équipe formidable qui oeuvre une année entière et souvent au détriment de notre vie perso."Sébastien Chamayou n'avait pas assez de mots pour remercier toutes celles et ceux qui s'impliquent, "jusqu'aux comités des fêtes pour donner une très belle image du département. Et d'ailleurs, les coureurs eux-mêmes sont étonnés de ce qui se passe ici". Depuis trois ans, Tom 15 a prouvé qu'elle avait assez de rigueur pour supporter la course, avec l'appui de partenaires comme la Ville et la Caba. Tout ce petit monde se retrouvera en septembre pour débriefer, "là on est vraiment trop fatigués", avant de repartir dès octobre pour préparer une nouvelle aventure. "Une édition 2015 avec une belle surprise puisque l'on va lancer un format long. On s'est dit 160 km, mais cela pourrait être plus ou moins. Il faut en discuter. Nous sommes avant tout des coureurs et des coureurs qui aimons notre nature".


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui