L'Union du Cantal 07 janvier 2009 à 14h05 | Par Renaud Saint-André

Une structure spécialement conçue pour apprendre à la ferme

La dernière tranche de travaux est en cours. Les animaux sont déjà hébergés. Au printemps, à la ferme de Daudé, résonneront les cris des enfants accueillis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Puech et Sandrine Merle, responsables de la société qui gère la ferme pédagogique, propriété d’une  communauté de communes.
Christophe Puech et Sandrine Merle, responsables de la société qui gère la ferme pédagogique, propriété d’une communauté de communes. - © R. S.-A.

Profiter de tout ce qu’offrent la nature et les métiers de l’élevage pour apprendre en s’amusant. C’est en quelque sorte ce que proposera dès avril 2009 la ferme pédagogique de Daudé, sur la commune d’Omps. à l’origine du projet, Christophe Puech, originaire du canton de Montsalvy. Cet éducateur spécialisé a toujours rêvé de devenir agriculteur. Aujourd’hui, il va pouvoir concilier son choix professionnel et sa passion. Pour créer et faire vivre une structure de taille pertinente, il a cherché associés et partenaires. La communauté de communes Cère et Rance (canton de Saint-Mamet) a été la plus réactive. Elle est devenue propriétaire d’un site répondant parfaitement aux critères retenus par la Feac (Ferme d’animation éducative cantalienne), société gérante. Au sein de celle-ci, Christophe Puech est épaulé par Sandrine Merle et Didier Gaillard.

Produire du séjour, plutôt que des produits agricoles
La ferme de Daudé n’a pas une vocation de production agricole proprement dite. C’est d’abord une structure d’accueil, d’hébergement et de séjour. “Nous ne souhaitions pas faire un copier-coller de ce qui se pratique ailleurs, nous tenions à un projet unique, en phase avec son environnement”, souligne Sandrine Merle. “Dès les premières études, nous avons pensé un projet qui ne puisse pas s’implanter autre part, puisque s’inspirant directement de la culture cantalienne”, ajoute Christophe Puech, en citant les races locales pour l’élevage, les spécialités culinaires, les danses traditionnelles ou encore le patrimoine bâti. Ainsi, à la ferme de Daudé, les enfants et adolescents qui y seront accueilli devraient rapidement établir des liens entre le milieu naturel, la culture locale et son impact jusque dans l’assiette. Alors non, pas de friteuse en cuisine, mais une mise en valeur de produits du terroir, promettent les principaux protagonistes.

Un projet qui séduit
Approcher les animaux, dormir dans un bâtiment de caractère, goûter la cuisine du cru, découvrir le milieu naturel pour mieux le respecter... L’idée plaît. Pour preuve les nombreux courriers reçus après la présentation du projet partout en France auprès des services de l’éducation nationale, des fédérations de loisirs, du milieu de l’éducation spécialisée, etc.
La ferme pédagogique de Daudé, à Omps, ouvrira le 1er avril prochain. Les premières réservations sont passées.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui