L'Union du Cantal 11 octobre 2006 à 00h00 | Par Benoît Parret

Une entreprise de téléservices crée 50 emplois dans le Cantal

Avec l’appui du Conseil général, le pays de Saint-Flour a su mettre en avant ses atouts pour attirer le centre d’appels 1515.fr, qui va créer 50 emplois d’ici 2008.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les deux dirigeants de 1515.fr présentent leurs futurs locaux à Pierre Jarlier et Vincent Descœur.
Les deux dirigeants de 1515.fr présentent leurs futurs locaux à Pierre Jarlier et Vincent Descœur. - © L'Union du Cantal
Les deux principaux actionnaires de la société 1515.fr, Olivier Safin et Bertrand Aucagne, ont levé le voile récemment sur l’entreprise qu’ils viennent de créer : spécialisée dans la vente par téléphone et les téléservices, elle sera implantée dans le village d’entreprises, sur la zone du Rozier-Coren. Concernant leur activité, les deux hommes précisent simplement qu’il veulent développer le conseil et le renseignement téléphonique sept jours sur sept dans les services à la personne et le tourisme. Les dirigeants de 1515.fr espèrent être opérationnels pour le mois de janvier. “Lorsque nous sommes venus pour la première fois à Saint-Flour, nous avons trouvé ce que nous cherchions et, personnellement, je suis tombé amoureux de l’endroit”, confie Olivier Safin. Le soutien rencontré dans le Cantal auprès des élus et des collectivités a fait pencher la balance face à d’autres villes”.
800 000 euros d’aides publiques
Partant du principe qu’il n’y a “pas de fatalité” mais qu’il faut “cibler ses objectifs”, le Département a demandé au Comité d’expansion de prospecter dans le secteur des téléservices, jugé porteur. Le but étant d’accueillir des projets et créer de l’emploi. L’an dernier, cette démarche avait déjà permis d’attirer l’entreprise Percall XV à Aurillac. Mandaté par le Comité d’expansion pour capter l’attention de porteurs de projets, le bureau “Colorado conseil et formation” a mis en relation les deux chefs d’entreprise et les élus cantaliens au printemps dernier. Une première proposition sur Aurillac ne les a pas convaincus. L’option sanfloraine s’est avérée plus attractive : locaux disponibles à proximité de l’autoroute, engagement financier de la communauté de communes aux côtés du Conseil général, mais aussi possibilité d’exonération fiscale en zone “Pat” (Prime à l’aménagement du territoire) et ZRR (Zone de revitalisation rurale), dispositifs dont ne bénéficie pas le chef-lieu du département. En juillet dernier, le conseil communautaire de Saint-Flour votait une première délibération afin d’engager les démarches pour signer le 1er septembre le bail commercial et aménager en deux mois 688 m2 de locaux.

25 salariés dès le mois de janvier
Le 29 septembre, la commission permanente de l’Assemblée départementale a alloué à la société 1515.fr un un soutien financier direct de 35 000 euros sur le fonds d’aide à l’innovation et 400 000 euros (dont 30 % immédiatement) d’aides à la création d’emplois sur la base de 50 contrats à durée indéterminée. Ce qui représente 8 000 euros par emploi. La communauté de communes du pays de Saint-Flour a réalisé la plate-forme pour 400 000 euros. “Nous avons sollicité 200 000 euros de l’Etat (DDR et FNADT) et 64 000 euros du Conseil général prélevé sur notre projet de territoire”, précise Pierre Jarlier. Un soutien sera également demandé au Conseil régional. Reste encore un cap à franchir : le recrutement. “Nos perspectives d’activité nous laissent à penser que nous aurons besoin de 50 personnes d’ici un an”, expose Bertrand Aucagne. La moitié sera opérationnelle au lancement, en janvier. “Nous nous engageons à embaucher sur la base du Smic horaire en contrat de professionnalisation, insiste Olivier Safin. 25 % du temps sera consacré à la formation pour accéder au diplôme de “conseiller service client à distance”. Les dirigeants annoncent la signature de CDI et des salaires de 1 450 euros brut mensuel hors primes pour un téléacteur confirmé. De quoi espérer un faible turn-over.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui