L'Union du Cantal 25 juillet 2007 à 00h00 | Par F. Pigot

Une bonne année pour les éleveurs limousins

La race limousine s’impose comme la troisième race allaitante du département en nombre de têtes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Julien Fau (président des JA), Paul Besson et Michel Souvignet à la tribune de l’assemblée générale réunie à Champagnac.
Julien Fau (président des JA), Paul Besson et Michel Souvignet à la tribune de l’assemblée générale réunie à Champagnac. - © F.P.
La race limousine ne cesse de progresser dans le département : c’est ce qu’a souligné l’assemblée générale du Syndicat des éleveurs de bovins limousins du Cantal qui s’est tenue le 11 juillet à la salle des fêtes du Bois-de-Lempre, sur la commune de Champagnac. Une réunion animée par le président Paul Besson, qui a présenté les résultats avec François Martin, animateur du syndicat.
Progression et résultats

De 15 770 femelles toutes catégories confondues en 1998 à 24 180 l’an dernier : les chiffres parlent d’eux mêmes. La limousine s’impose comme la troisième race allaitante du département. Avec 70 élevages adhérents au contrôle de performance pour près de 3 200 vaches évaluées, la sélection n’est pas en reste. Un quart des veaux sont nés d’insémination artificielle. 90 % des élevages sont connectés. En 2006, seuls quatre des 34 reproducteurs avaient un index de sevrage inférieur à 95. La valeur moyenne est de 105. Près d’un éleveur sur deux possède un taureau qualifié. Un taureau cantalien a été retenu pour l’insémination. “C’est le troisième en une quinzaine d’années”, a noté Michel Souvignet, président de la section Auvergne du Herd-book Limousin. À celui-ci s’en ajoute un second, né dans le Cantal, qui rentre dans le schéma de sélection après s’être qualifié RRE. En 2006, le Herd-book comptait 42 adhérents, 2 414 vaches contrôlées et 1 546 inscrites. En provenance de sept élevages différents, 15 veaux ont été qualifiés pour la station de Lanaud sur 18 entrées. Michel Souvignet a rappelé qu’il est grand temps de faire inscrire ses vaches avant qu’il ne soit trop tard. Deux possibilités s’offrent à elles : “Pure sang” ou “Race pure”. Le président de la section Auvergne du Herd-book Limousin a remarqué que ce second livre est “moins attrayant pour les acheteurs. Mais dans dix ans, il n’y aura plus de différence”, a-t-il assuré avant d’expliquer que les animaux tâchés de blanc seront inscrits en “Race pure” en sachant que leur descendance pourra réintégrer le livre “Pure sang”. Michel Souvignet a déploré que le syndicat ne travaille pas assez avec les simples producteurs de viande et sollicité des idées d’animations à mettre en oeuvre à leur attention.
Un agenda chargé

En perspective, le pique-nique de l’été devrait être reconduit. Le concours national se déroulera les 7, 8 et 9 septembre à Argenton-sur-Creuse. La sélection pour le Sommet de l’élevage (du 4 au 6 octobre) se fera en cette occasion. Le concours interrégional se tiendra les 13 et 14 octobre à Montbrison, puis reviendra dans le Cantal en 2009, Mauriac ou Saint-Mamet étant citées parmi les villes d’accueil possibles. Les éleveurs ont également été invités à exposer à la Festa del païs à Saint-Flour les 4 et 5 août. A noter enfin que le résultat financier du syndicat laisse apparaître un déficit de 426 euros sur un budget de 2903 euros avec une aide de 1500 euros du Conseil général en attente.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui