L'Union du Cantal 27 septembre 2006 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié

“Une baisse inacceptable”

La section porcine s’inquiète de l’avenir de l’aide à la qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christian Guy (FDSEA) et Olivier Molénat s’inquiètent de l’avenir de l’aide à la qualité du porc en zone de montagne.
Christian Guy (FDSEA) et Olivier Molénat s’inquiètent de l’avenir de l’aide à la qualité du porc en zone de montagne. - © L'Union du Cantal
“Veut-on garder notre terroir, veut-on standardiser ou privilégier d’autres pays ? Nous, on s’inscrit dans une démarche de qualité mais il faut nous en donner les moyens. Cette qualité, elle a un coût. Alors en face, il faut un prix rémunérateur. Nous voulons le maintien des crédits. La FDSEA et les JA feront tout pour ça”. Jugeant la baisse de l’aide à la qualité du porc en zone montagne “inacceptable”, Christian Guy et Olivier Molenat l’ont fait savoir. “C’est une aide spécifique aux porcs charcutiers plafonnée à 1 000 porcs élevés dans le cadre d’une politique de qualité. Elle a vu le jour en 1988 et a été reconduite sans problème jusqu’en 2000. Mais depuis, elle n’a cessé de baisser, l’enveloppe qui y est affectée étant passée de 6 à 4 millions d’euros par an”, expliquent-ils.

Questions pour l’avenir

Le problème, c’est que les coupes budgétaires annoncées par Bruxelles et le ministère font état d’une nouvelle baisse d’un million d’euros. “Cette aide permet le maintien des élevages dans des zones difficiles. Dans le Cantal, elle concerne environ 100 producteurs pour une enveloppe de 200 000 euros. C’est la seule aide que nous ayons. Nous ne savons pas si nous pourrons maintenir les éleveurs à l’avenir, et les filières et les emplois qui en découlent vont subir directement les effets de cette baisse annoncée”. Les représentants syndicaux ont donc saisi les parlementaires et le préfet sur ce dossier, rappelant au passage qu’il leur restait encore du lisier au cas où…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui