L'Union du Cantal 22 novembre 2006 à 00h00 | Par R. Saint-André

Un village d’entreprises encore plus grand, encore plus beau à Aurillac

Devenu trop petit face à une demande qui ne s’est jamais essoufflée, le village d’entreprises d’Aurillac va de nouveau s’agrandir. Des locaux nus seront proposés à la vente, d’autres tout équipés seront loués à de nouvelles entreprises par la Seba15 à qui la gestion est confiée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus de la Caba ont présenté le projet définitif d’extension du village d’entreprises de Tronquières. La première tranche consiste à créer un nouveau bâtiment.
Les élus de la Caba ont présenté le projet définitif d’extension du village d’entreprises de Tronquières. La première tranche consiste à créer un nouveau bâtiment. - © L'Union du Cantal
En février prochain, de nouveaux travaux démarrent. Et le président de la Communauté d’agglomération d’Aurillac, Jacques Mézard, est particulièrement fier de l’architecture retenue pour l’extension du village d’entreprises de Tronquières. Au cours d’une conférence de presse, le président révélait les grandes lignes du projet et présentait la maquette graphique du nouveau bâtiment. Celui-ci sera construit en face du bâtiment principal existant. C’est le cabinet clermontois Sycomore qui a été une nouvelle fois retenu : celui-ci a déjà signé les précédentes tranches réalisées depuis la conception de la structure.

A vendre et à louer
Dans un nouveau bâtiment de 2 000 m2, deux étages seront réservés à la vente de locaux nus. Le rez-de-chaussée sera composé de locaux modulables locatifs, équipés pour la téléphonie et les réseaux informatiques. Sur le même principe que le bâtiment principal déjà existant, un accueil du public, la réception et le tri du courrier et autres services communs seront assurés par la société d’économie mixte Seba-15. Répondant à une exigence à la fois environnementale et économique, le projet inclut la mise en place de panneaux solaires photovoltaïques. Ces derniers doivent assurer l’équivalent de la consommation électrique du rez-de-chaussée (13 600 kWh/an). En outre, une étude est en cours pour juger de la pertinence d’installer une éolienne horizontale. Entre les deux bâtiments principaux, il ne sera plus question de garer les véhicules. Des extensions des parkings existants sont prévues. “Ils sont rarement complets”, constate le président. La cinquantaine de places nouvelles qui seront créées devrait donc suffire.

Extension en deux tranches
La nouvelle cour intérieure fera office d’espace de détente. D’autres terrasses seront également créées, notamment pour les fumeurs, la loi anti-tabac prochainement en application interdisant de fumer à l’intérieur des locaux. Le chantier doit démarrer en février prochain et pour une réception de travaux prévue début 2008. Cette tranche ne constitue qu’une première étape. Une deuxième phase de travaux est d’ores et déjà programmée. Le premier bâtiment devant se doter à son tour d’un troisième étage, pour faire le pendant à la nouvelle construction. Cette nouvelle surface d’environ 1 000 m2 servira de nouveaux bureaux ou de plateaux aménageables. Alain Calmette, 1er vice-président de la Caba chargé du développement économique, voit dans l’ensemble de ce projet une opportunité pour faciliter l’implantation de nouvelles entreprises, à la manière d’une pépinière. Le volet esthétique renforçant l’attractivité de cette structure. Un argument de plus à ajouter à la liste des atouts auxquels le Cantal peut prétendre, selon Michel Lours, conseiller communautaire chargé des relations avec les entreprises. Et de citer la qualité de la main d’œuvre locale, des conditions de vie enviables, une taxe professionnelle en-dessous de la moyenne des autres agglomérations...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui