L'Union du Cantal 14 janvier 2009 à 14h14 | Par Renaud Saint-André

Un président qui avait pour fil conducteur le développement économique

Ancien président du Conseil général et encore sénateur-maire d’Ydes, il y a quelques mois, Roger Besse est décédé lundi à Lyon où il veillait sur son épouse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un commerçant. Roger Besse, sénateur et président du conseil général du Cantal n’a jamais oublié qu’il était un négociant voyageur et de fait, a toujours privilégié des politiques en faveur du secteur économique. Comme le confie Christian Vabret, président de la Chambre de métiers, il était avec les principaux acteurs socioprofessionnels  “sur la même longueur d’ondes”. Bernard Bouniol confirme que Roger Besse a “contribué par ses décisions à faire évoluer grandement ce département”. Le président de la Chambre de commerce et d’industrie rappelle qu’il a créé  la Mission économique, puis le Comité d’expansion, sans oublier qu’il fut l’initiateur du Plan-Cantal (devenu Pacte Cantal). Aucun secteur d’activité n’aura été laissé pour compte ; Louis-François Fontant, s’en souvient.

Le percement d’un nouveau tunnel au Lioran a été décidé après une manifestation d’un genre inédit orchestrée par Roger Besse.
Le percement d’un nouveau tunnel au Lioran a été décidé après une manifestation d’un genre inédit orchestrée par Roger Besse. - © R. S.-A.

Avec les consulaires

Celui qui préside la Chambre d’agriculture était conseiller général du canton de Ruynes-en- Margeride au sein de l’assemblée départementale que présidait Roger Besse. “Avec lui, le monde agricole a pu contractualiser un plan d’actions, garant d’un soutien pérenne”, témoigne M. Fontant. Et de souligner l’important accroissement du volume financier que le Département a consacré à l’agriculture sous les mandats du président Besse. “Il aimait les agriculteurs, parce qu’il aimait les hommes”, conclut-il. Cet humanisme transpire aussi dans l’hommage que Christian Vabret tient à lui rendre. “Chaque fois qu’il le pouvait, il rendait service. Et avec la force de son réseau de connaissances parisiennes, on a pu faire avancer des dossiers importants”, souligne-t-il, en faisant notamment référence à l’ouverture de l’École française de boulangerie d’Aurillac. L’alliance avec les forces vives du département s’est pleinement exprimée lors d’une séance extraordinaire du Conseil général, au Lioran, afin d’attirer l’attention de l’État et des médias sur la nécessité d’un nouveau tunnel. Une idée un peu folle qu’il a eu le culot et l’envie d’orchestrer et qu’il gardera comme l’un des moments les plus intenses de son action politique. “Un acte à la pointe du combat en termes de désenclavement et de courage politique”, remarque Bernard Bouniol.

Des convictions

L’homme était très attaché à “l’égalité des chances des territoires, il en était constamment inquiet”, se souvient Louis-François Fontant. D’où l’implication remarquée de Roger Besse au Sénat sur les dossiers d’aménagement du territoire. Lucide, il savait aussi que les produits du département devaient aussi conquérir de gros pôles économiques comme Lyon ou Paris. À ce titre, il était convaincu que le secteur agro-alimentaire était porteur et jouait en faveur de l’identité du pays.  Lundi, Roger Besse est décédé subitement, à Lyon, où il veillait sur son épouse à la santé fragile. Il laisse le souvenir d’un homme toujours disponible et d’une grande fidélité. Fidèle à ses convictions, fidèle à ses amis. Il sera inhumé ce samedi, à Ydes. Sa chère commune.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui