L'Union du Cantal 01 juin 2016 à 08h00 | Par P.Olivieri

Un nouveau “spot” touristique pour la vallée de la Jordanne

Nouvelle étape dans le développement et la valorisation de la vallée de la Jordanne : une station de pleine nature va voir le jour d’ici fin 2017à Mandailles, porte d’entrée du Grand site.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il est des mutations qu’il faut savoir mener progressivement, par petites touches sans vouloir tout révolutionner. Un peu comme la nature façonne le paysage, à son rythme. Rome ne s’est pas faite en un jour, la valorisation de l’environnement exceptionnel de la vallée de la Jordanne et, à l’étage supérieur, des flancs du Puy Mary non plus. N’empêche, en l’espace d’une dizaine d’années, la Caba a su donner une aura à cette vallée jadis encore sauvage et encaissée : transformation de la gravière de Lascelles, implantation d’un centre UCPA, aménagement du site des Gorges de la Jordanne qui affiche une moyenne de 30 000 visiteurs annuels. D’ici la fin de l’année 2017, c’est une autre commune - de la haute vallée - qui entre dans la boucle de ces aménagements touristiques communautaires visant au développement économique : le bourg de Mandailles- Saint-Julien avec l’émergence d’une station de pleine nature dont les composantes ont été présentées vendredi soir lors d’une réunion publique.

Un pôle multi-activités

Une commune, passage obligé pour les nuées de touristes et autochtones en route vers le Pas de Peyrol, qui s’est aussi imposée au fil des ans comme le point de départ en transit de nombreuses activités : cyclisme, VTT, randonnée, parapente, trail, ski de fond, raquettes, chiens de traîneau, mais aussi pêche ou encore équitation... “C’est un lieu d’accueil unique qu’on va essayer de mettre en place pour fédérer tous les acteurs de ces activités, un point relais du vaste domaine du Puy Mary, un lieu d’échanges, de convivialité, de services par exemple pour le portage de matériel, de renseignements, de location de VTT, raquettes, un lieu où on pourra venir se faire récupérer...”, a listé Xavier Dall’Agnol, vice-président de la Caba en charge du tourisme et maire de Lascelles. Concrètement, le projet s’articule autour de deux infrastructures : un bâtiment d’accueil multi-activités dans l’ancienne école qui sera réaménagée et une halle ouverte au centre-bourg, sur la berge, en face de la maison de site. Les deux entités seront reliées par un chemin piétonnier qui se poursuivra le long de la Jordanne jusqu’à une zone de stationnement programmée à la sortie du bourg (direction Puy Mary) au bord de la rivière, avec la création d’une passerelle.

Après le village UCPA, le site des Gorges de la Jordanne, c’est un nouveau pôle touristique que veut ancrer la Caba à Mandailles.
Après le village UCPA, le site des Gorges de la Jordanne, c’est un nouveau pôle touristique que veut ancrer la Caba à Mandailles. - © L. Laporte

Privilégier d’autres modes d’itinérance

L’enjeu de ces aménagements est en effet également de gérer intelligemment l’afflux de véhicules sur cet axe “royal” vers le sommet de l’ancien volcan. “C’est un vrai projet de mobilité qui s’organise autour de l’itinérance et de la différenciation des flux, automobiles, cyclistes, piétons..., a explicité Philippe Fabre, maire de Mandailles et conseiller départemental du canton de Vic. L’idée est de sortir les poches de stationnement hors du bourg et de proposer d’autres modes de déplacement, avec ce cheminement le long de la Jordanne, un espace lui aussi aménagé pour pique-niquer par exemple.” En précisant d’emblée que la zone de stationnement ne sera en rien “un bétonnage” orchestré. Et parmi les modes doux de déplacement, le président du Grand site Puy Mary évoque les VTT électriques bientôt proposés en location (lire ci-contre). Les navettes instaurées à compter du 11 juillet à titre expérimental par le Grand site seront également accessibles à partir de la grande halle de Mandailles. “Avec ce projet à la fois touristique, sportif, qui servira de levier économique, nous sommes en train de mettre en place un véritable pôle touristique sur le territoire de la Caba qui investit sur l’ensemble du territoire, y compris dans une petite commune comme la nôtre de 200 habitants (...). Oui, on prépare l’avenir du tourisme dans le Cantal”, s’est félicité Philippe Fabre, reliant aussi cette future station de pleine nature avec un autre projet du syndicat mixte du Grand site : une station de trail sur le vaste domaine de jeux outdoor que constituent le Puy Mary, ses flancs et vallées... Pour Jacques Mézard, cette station de pleine nature va venir ajouter une corde à l’arc touristique de la Caba en répondant à une préoccupation : “Une fois que les touristes sont là, il faut les occuper...” Un président de la Caba qui s’est montré confiant tant dans l’acceptation du projet par les habitants et acteurs associatifs de la vallée, remontés il y a quelques années contre un projet de remontées mécaniques, que dans son financement (1,36 million d’euros) : des demandes de subventions ont été adressées au Département, à la Région et à l’Europe. “On y arrivera”, a-t-il affirmé, rappelant au passage : “Nous sommes de ceux qui considèrent qu’il faut faire de l’environnement un atout de développement économique. Mais si on ne fait rien, il n’y aura jamais de développement...”

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,