L'Union du Cantal 15 novembre 2006 à 00h00 | Par Benoît Parret

Un nouveau pôle de formation dédié aux métiers du froid

L’Afpa vient d’inaugurer à Saint-Flour un “pôle de formation aux métiers du froid”. Elle a investi 775 000 euros en équipements pour développer une formation qui, dans 85 % des cas, débouche sur un emploi dans les six mois suivant l’obtention de la qualification.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau pôle de formation aux métiers du froid a été inauguré le 8 novembre dans les locaux de l’Afpa, rue Jean-Jaurès à Saint-Flour.
Le nouveau pôle de formation aux métiers du froid a été inauguré le 8 novembre dans les locaux de l’Afpa, rue Jean-Jaurès à Saint-Flour. - © L'Union du Cantal
De la vitrine de magasin à la chambre froide, rien ne manque désormais dans les locaux de l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) de Saint-Flour, pour former aux métiers du froid. L’association vient en effet d’investir 775 000 euros pour équiper un pôle “froid” avec l’objectif de proposer des formations en phase avec les attentes du marché du travail. Connaissances du matériel, électricité et brasure : les 21 stagiaires, répartis en deux groupes, s’acheminent en neuf ou onze mois vers l’obtention des diplômes professionnels de “monteur dépanneur frigoriste” ou de “technicien d’intervention en froid commercial et climatisation”. Forts de leurs nouvelles compétences, il leur sera possible d’être autonomes sur les chantiers ou de se lancer comme chef d’entreprise.
Des formations rémunérées
Originaire de Grenoble, Philippe Vernet a quitté son employeur pour venir se perfectionner à Saint-Flour. “Mon objectif est de devenir autonome, éventuellement de me mettre à mon compte, mais à coup sûr d’augmenter mon salaire”, explique-t-il. Venant de loin, il apprécie de bénéficier sur place d’un hébergement gratuit qui permet d’ailleurs à l’Afpa de réaliser un recrutement national pour cette formation. Les stagiaires, demandeurs d’emploi en majorité, profitent aussi d’une rémunération, soit dans le cadre des Assedic, soit par l’Afpa, s’ils n’ont plus aucun droit. “Nous œuvrons à la formation mais également à l’insertion, notait Roland Pechet, directeur de l’Afpa Auvergne, lors de l’inauguration du pôle de formation le mercredi 8 novembre. Nous sommes à même de contribuer à qualifier la ressource humaine nécessaire pour accompagner les projets de développement des territoires et des entreprises”. Et le directeur général adjoint de l’Afpa, Vincent Destival, d’affirmer : “Nous sommes capables d’accueillir tous les publics”.
Un secteur en plein développement
Le secteur d’activité du froid est en plein développement, tant sur le plan de la demande que des spécialisations afin de répondre à une réglementation en pleine évolution. “En France, 2 800 entreprises, dont 93 % ont moins de 20 salariés, sont spécialisées et nous avons de plus en plus besoin de personnels qualifiés”, soulignait Éric Le Borgne, vice-président du Syndicat national des entreprises du froid (SNEFCCA) Auvergne, en se félicitant de la qualité des installations. “La formation doit s’adapter, pour l’accès, le maintien ou le retour à l’emploi, déclarait de son côté Dominique Bru, vice-présidente du Conseil régional, partenaire de l’Afpa”. Joël Mercier, sous-préfet de Saint-Flour, présent à l’inauguration aux côtés du directeur départemental du travail et de l’emploi, retenait quant à lui l’idée centrale d’aider “le jeune dans sa globalité, et selon ses besoins”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,