L'Union du Cantal 09 novembre 2009 à 17h34 | Par C. FOURNIER

Un mode d’activité professionnelle qui colle au Cantal

Un premier forum du télétravail a permis de réunir jeudi à Murat, Maison des services, télétravailleurs et entreprises. Perspectives et témoignages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les débats avec des témoignages apportés entre autres, par Bruno Bichara (second à gauche de la photo) et Daniel Kiernan, à sa droite.
Les débats avec des témoignages apportés entre autres, par Bruno Bichara (second à gauche de la photo) et Daniel Kiernan, à sa droite. - © C.F.

“Je suis convaincu que le télétravail offre des perspectives de développement pour un territoire rural comme le nôtre, car il allie des progrès technologiques pour pouvoir travailler à distance. Il répond également aux critères de qualité de vie que souhaitent de plus en plus les familles”, assure Bernard Delcros, président de la communauté de communes du pays de Murat, organisatrice de l’opération avec le Conseil général. “Dans le Cantal, ce qui a ainsi été longtemps considéré comme un retard, avec le manque d’industrialisation, devient aujourd’hui un atout car nous avons le paysage, l’environnement, la sérénité du cadre de vie”. Un Cantal “devenu pilote en matière de télétravail avec sept télécentres créés, parmi la vingtaine que compte le territoire national”.

Terre d’accueil

Les formations mises en place au télécentre, reconnu centre de formation par la Direction régionale du travail de l’emploi et de la formation professionnelle, ont attiré 400 candidats. Sur 87 personnes retenues, un tiers a créé son entreprise, 10 % ont renforcé leurs compétences, 15 % sont en cours de création. Le tiers de ces personnes est d’origine auvergnate et les autres de la France entière. Une politique d’accueil d’actifs qui a fait qu’une trentaine de télétravailleurs indépendants s’y sont installés et travaillent entre eux, en réseau. “Parallèlement au télétravail indépendant, nous allons aussi développer le télétravail salarié en proposant une formation à l’intention des directeurs des ressources humaines dès le mois de mars”, souligne Bernard Delcros qui souhaite “faire du pays de Murat une terre d’accueil des télétravailleurs”. Ce forum avait pour objectif la mise en relation des entreprises et des travailleurs indépendants et d’apporter en outre des témoignages. Au nom de la CFE CGC, syndicat qui a promu le télétravail, Bruno Bichara a apporté son témoignage concernant son entreprise Thalès Alenia space France : “Le télétravail a de l’avenir. Il permet une bonne flexibilité et de meilleures vies professionnelles et personnelles. Nous l’avons aussi promu en vertu de son aspect écologique. Nous avons en effet constaté que les salariés, du fait du prix de l’immobilier, s’éloignaient de leur lieu de travail. Aujourd’hui, les retours des télétravailleurs, sans surprise, sont très positifs”.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui