L'Union du Cantal 07 août 2013 à 11h24 | Par AGRA

Un grand partisan du dialogue interprofessionnel

Jean-Michel Lemétayer est mort brutalement le soir du 31 juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ancien président de la FNSEA, de 2001 à 2010, né en juin 1951, cet ardent défenseur de sa Bretagne, de son agriculture, de sa gastronomie, était toujours d’une intense activité. Il présidait le salon Space de l’élevage qu’il avait contribué à créer. Il était également président de la Sopexa, la société pour la promotion de l’agroalimentaire. Jean-Michel Lemétayer était depuis toujours un très ardent défenseur du dialogue interprofessionnel qu’il avait notamment pratiqué lorsqu’il présidait la fédération des producteurs de lait (FNPL), de 1995 à 2002 avant d’être élu n°1 de la FNSEA. Il avait obtenu la signature d’un accord interprofessionnel qui avait donné lieu à bon nombre d’années de fixation du prix du lait dans ce cadre. En président la FNSEA, il n’avait pas caché avoir l’ambition d’étendre ce type d’accord à d’autres filières agricoles. Un modèle qui continue de rester aujourd’hui une référence même s’il ne parvient plus à fonctionner sur les mêmes bases. Pour tous ceux qui l’ont connu dans ces activités professionnelles, Jean-Michel Lemétayer restera aussi comme un homme d’intense passion, de sympathie et de sincérité non moins grandes. À sa famille, à ses amis et collaborateurs, la rédaction d’Agra veut témoigner de sa grande tristesse et transmettre ses condoléances.

- © AGRA

Ils ont dit

-FDSEA du Cantal La FDSEA du Cantal tient à rendre hommage à Jean-Michel Lemetayer et à s’associer à la douleur de sa famille. Les responsables et les éleveurs cantaliens se souviendront de Jean-Michel comme d’un président de FNSEA combatif. Il aura été un fervent défenseur des problématiques de l’élevage. Sa mort brutale nous affecte tous.

 

-Interprofession laitière Les trois familles de l’interprofession laitière (FNPL, FNCL et FNIL) ont appris avec une très grande tristesse la disparition soudaine de Jean-Michel Lemétayer qui a été président du Cniel de 1995 à 2001. Producteur de lait, syndicaliste par conviction, il a été l’ardent promoteur de l’interprofession et le principal artisan de son rassemblement sous un même toit, à la Maison du lait, pour porter et défendre les intérêts communs à ce secteur de la façon la plus efficace et collégiale qui soit. Dans les moments difficiles, lorsque les intérêts des producteurs et des transformateurs s’opposaient, il a su rassembler des professionnels que tout divisait. Il a rendu pendant toute sa carrière de dirigeant des services éminents à la filière laitière. Dans l’ensemble de ses activités professionnelles, Jean-Michel Lemétayer a toujours eu le souci d’agir en cohérence pour défendre l’agriculture et l’agroalimentaire français. Son action, sa volonté, son énergie et sa convivialité laisseront une trace indélébile au sein de la filière. L’interprofession laitière tient à lui rendre hommage et s’associe à la peine de son épouse et de sa famille.

 

-Le Sénat

Le Président du Sénat souhaite rendre hommage à l’ancien président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, Jean-Michel Lemétayer, disparu brutalement hier (mercredi 31 juilletn NDLR). Il salue la mémoire de cet homme de conviction et d’action, qui s’est consacré à la défense de l’agriculture française et à la promotion de nos productions agroalimentaires à l’étranger. Jean-Pierre Bel adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,