L'Union du Cantal 03 avril 2008 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Un événementiel pour “valoriser l’intelligence économique”

Dès demain s’ouvre une série de rendez-vous programmés par la CCI tout au long d’avril pour valoriser la profession de chef d’entreprise et susciter des vocations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sous la présidence de Bernard Bouniol, la Chambre de commerce et d’industrie du Cantal s’est fixée divers objectifs. Parmi eux, la “valorisation de l’intelligence économique au travers d’événementiels”. Pour répondre à cette volonté, la chambre consulaire a mis sur pied tout un programme, décliné durant un mois. C’est ainsi qu’avril devient le “mois de l’entreprise”. Quatre points forts se dégagent cette année de cette série de rendez-vous. Le premier, dès ce jeudi 3 avril à la CCI, consiste à une rencontre entre des jeunes issus du public scolaire et des chefs d’entreprise. L’opération,  baptisée “Cantal’envie d’entreprendre”, avait déjà été conduite l’an dernier et les échanges s’étaient avérés riches d’enseignements. Pour cette deuxième édition, près de 200 élèves sont attendus par quatre dirigeants aux parcours très différents.
Fort du succès de l’an dernier, les rencontres entre public scolaire et chefs d’entreprise sont reconduites cette année.
Fort du succès de l’an dernier, les rencontres entre public scolaire et chefs d’entreprise sont reconduites cette année. - © P. O.

Donner le goût d’entreprendre

Pour donner aux jeunes le goût d’entreprendre, des actions pourraient être montées tout au long de l’année, grâce à un nouveau partenariat signé entre la CCI et l’Éducation nationale. Cette convention sera paraphée par l’inspectrice d’académie et le président Bouniol, lundi 7 avril. Le lendemain, le préfet effectuera une série de visites en entreprises (Piganiol, Gamm’vert, Escot, Abeil). Ce même 8 avril, à 18 heures, un séminaire sera organisé à l’attention d’un autre public : celui des acteurs d’une “reprise en interne”. Car la transmission d’une entreprise familiale n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Fort des dossiers qu’elle a à traiter, la CCI témoigne que des freins existent, notamment du côté des cédants. Par exemple, certains se demandent si leurs enfants seront à la hauteur des enjeux ; d’autres s’interrogent sur le fait de désintéresser certains enfants... La reprise en interne peut aussi concerner un salarié. Là encore, des réticences restent à lever.  

Affaires et tourisme

Le mois de l’entreprise se traduira aussi cette année par l’accent particulier qui sera mis sur le tourisme d’affaires, en lien étroit avec Cantal Tourisme qui en a fait un cheval de bataille important. Cela se traduira par une soirée organisée sur ce thème à Polminhac, au château de Vixouze, au cours de laquelle la nouvelle stratégie et les premières offres seront présentées. Enfin, c’est dans le secteur d’Ydes que le préfet poursuivra ses visites le 23 avril, tandis que le mois sera clôturé le jeudi 24 avril par la remise des trophées de l’entreprise et des Nets d’Or.   

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,