L'Union du Cantal 01 décembre 2004 à 00h00 | Par Jean-Marc Authié
Jean-Marc Authié

Un événement d´envergure européenne annoncé pour juin 2005

Les acteurs de l´agroalimentaire, du tourisme et du développement cantalien se sont retrouvés à Paris pour annoncer un événement d´envergure européenne à Aurillac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi 23 novembre, au pavillon Elysée, sur les célèbres Champs parisiens, le traiteur Lenôtre s´est parfumé aux odeurs du Cantal. Un rendez-vous que l´agence de développement économique "Entreprendre à Aurillac" voulait important. Il devait mettre au grand jour l´événement des 24, 25 et 26 juin prochains qui fera de la cité géraldienne la capitale européenne du goût. Objectif de cette rencontre : proposer à une flopée de convives invités par l´agence WM Evénements, maître d´oeuvre de cette opération, six produits identitaires et leurs déclinaisons afin d´annoncer cette manifestation de très grande envergure. Ainsi, différents produits (fromages AOC cantal et salers, tripoux, viande, châtaigne, cochon-salaisons, gentiane, plus le pain, le vin et la lentille blonde de la Planèze) ont été présentés, servis, dégustés et même cuisinés. Suscitant la curiosité d´un public finalement peu nombreux et trié sur le volet, les différents acteurs ont joué la carte du faire savoir.Une opération promotion-information qui aura tout même coûté plus de 100 000 euros.

Fédérer les acteurs

"Aurillac, juin 2005" est né de la volonté de faire de la ville une référence en terme d´agroalimentaire et de produits de qualité. Plusieurs manifestations autour de ces sujets existent déjà dans le Cantal, notamment le Festival du casse-croûte et des Goudots gourmands et la convention d´affaires Terroirs. Avec ces deux piliers pour base, Entreprendre à Aurillac, maître d´ouvrage, voit désormais beaucoup plus grand. "Le Festival du casse-croûte est une manifestation appréciée. Mais cela reste local, précisait René Souchon, président de l´agence de développement et maire d´Aurillac. Nous avons senti qu´il fallait donner une dimension supplémentaire afin que la cité devienne le lieu incontournable sur un plan national, mais également européen, dans le domaine de l´agroalimentaire". L´événementiel s´appuiera donc sur trois piliers : la notoriété des Goudots, le rôle économique de Terroirs... et un coeur de manifestation festif et convivial. Si, à ce jour, rien n´est encore concrêtement défini, "tout est dans ma tête", affirme Gad Weil, co-fondateur de WM.

Une cuisine à ciel ouvert

"En regroupant ces manifestations sous un même titre, mon souhait est que deux à trois régions françaises, et deux à trois régions européennes, soient associées au Cantal pour faire découvrir leurs produits. Afin qu´Aurillac devienne une cuisine à ciel ouvert, la manifestation ne sera plus concentrée sur les Carmes mais s´ouvrira jusqu´au Square et l´Hôtel de ville". Ce futur scénario, WM devra le remettre au comité de pilotage de l´événement avant fin décembre. Avoir l´avoir validé, "il faudra trois à quatre mois pour tout finaliser dans les moindres détails. De toute façon, nous partons de l´action d´aujourd´hui pour taper des talons et prendre un élan important". Durant cette journée parisienne, WM a également proposé trois noms au public pour la future manifestation?: OSE au pays d´Aurillac (Olympiade des Saveurs d´Europe ; AOeC l´Evénement (Aurillac Olympiades européennes de la Cuisine) ; Les Epicuréennes d´Aurillac.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui