L'Union du Cantal 11 août 2010 à 09h52 | Par Jean-Marc Authié

Un acarien probléma... tique

Ixodes ricinus, Dermacentor ou Haemaphysalis, les tiques s’installent et peuvent causer des dégâts.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le groupement de vulgarisation agricole de La Roquebrou/Saint-Mamet et le groupement de développement agricole de Maurs ont proposé, mardi, une visite d'élevage au Gaec du Barrage à Lascombes de Pers (lire notre édition du 31 juillet). Au programme du jour, un topo sur la tique. Ce petit acarien prolifère ces dernières années, surtout l'Ixodes ricinus, et peut causer de gros dégâts, tant sur les troupeaux que sur l'être humain. Une trentaine d'éleveurs du secteur était donc réunie et a répondu présent, d'autant que les précisions apportées sur le sujet par Florence Poret, vétérinaire du GDS, et Éric Février, vétérinaire praticien, ont été suivies avec intérêt. "La tique est un acarien à huit pattes, où le mâle est beaucoup plus petit que la femelle. C'est d'ailleurs elle qui se gorge de sang", prévenait F. Poret.

Florence Poret, vétérinaire du GDS, a fait un exposé précis sur la tique.
Florence Poret, vétérinaire du GDS, a fait un exposé précis sur la tique. - © J.-M.A.

Différents habitats

De même, la vétérinaire du GDS rappelait les divers habitats de la petite bête : haies, genêts, bruyères, lisières des bois, pâtures... La tique évolue dans l'habitat suivant son stade d'évolution (œuf, larve, nymphe, adulte). Autres caractériques de la tique : sa résistance dans le milieu extérieur. "Elle est très élevée. Les tiques résistent plus d'un an au jeûne, au froid et aux chaleurs estivales". De même, la tique a la particularité "d'infecter le bétail broutant sur les mêmes périodes, au printemps et à l'automne". Le cycle de vie des tiques est particulièrement bien élaboré. Pour l'Ixodes ricinus, il est de deux à quatre ans, "mais peut être variable en fonction des conditions climatiques et de la présence des hôtes", précisait la vétérinaire. La larve se fait la main sur des petits mammifères, la nymphe voit plus gros (oiseaux, ovins) avant que l'adulte ne choisisse encore la gamme au-dessus, le bovin entre autres. "Les conséquences d'une infestation par les tiques se traduisent par une baisse de l'état général, une anémie et une diminution des performances (perte de lait, de croissance)..., enchaînait É. Février. Ainsi, les principales maladies véhiculées par l'Ixodes ricinus sont nombreuses, dont la piroplasmose et l'erhlichiose". Selon les deux spécialistes, "la tique ne parasite que quelques jours dans sa vie, mais elle réussit à faire de gros dégâts. Il est donc important de pouvoir la localiser". Elle se situe la plupart du temps dans les zones à peau fine de l'animal, "souvent au niveau de la tête, du garrot, sous les épaules", mais aussi "sur les faces internes des aisselles et des cuisses, autour et sur le pis ou la base de la queue". Mais attention, préviennent les vétérinaires "vous aussi vous êtes exposés à la maladie".

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui