L'Union du Cantal 28 juin 2017 à 08h00 | Par Marie Varnieu

Tour de la Caba : Florian Villette tient aussi le guidon de son exploitation

Christophe Laborie absent, c’est Florian Villette qui a porté haut les couleurs du club organisateur de l’ACVA, où il a été formé. Il termine 15e au général avec le team Périgueux Dordogne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Annoncé de retour avec son club breton de Locminé, Christophe Laborie n’avait pas caché sa joie de revenir dans le Cantal et surtout à Arpajon, où ses parents résident encore, à l’occasion de la douzième édition du tour de la Caba. C’est la mort dans l’âme qu’il a appelé en milieu de semaine dernière l’ACVA pour leur annoncer qu’il ne ferait pas le déplacement pour des raisons internes à son équipe... Les couleurs de la formation aurillacoise ont donc été représentées par Florian Villette, aujourd’hui licencié au team Périgueux Dordogne. “J’ai attaqué à l’ACVA dans les rangs des juniors”, se souvient le jeune homme. Il y a passé deux ans ; suffisant pour que les bénévoles acévistes le qualifient de “très gentil garçon”. L’objectif de ce week-end était pour lui de “se faire plaisir et retrouver les gens que je connais”.

Le team Périgueux Dordogne finit huitième équipe du tour, avec notamment Florian Villette dans ses rangs (à droite).
Le team Périgueux Dordogne finit huitième équipe du tour, avec notamment Florian Villette dans ses rangs (à droite). - © M. V.

Cycliste et agriculteur

Samedi et dimanche, il a donc pris le temps, sourire aux lèvres, d’échanger avec eux mais aussi avec Yves Arnaud, vice-président de l’ACVA et enseignant, qu’il a côtoyé au lycée agricole Georges-Pompidou, où il a passé un BTS Acse (Analyse et conduite de systèmes d’exploitation). S’il lui reste encore de belles années à passer sur le vélo, Florian Villette va prochainement s’installer avec ses parents en Gaec, en Corrèze, à proximité de Pompadour. L’exploitation familiale, située à Saint-Julien-le-Vendômois, compte 125 limousines allaitantes, avec engraissement de la totalité des naissances. Avec son installation, le jeune homme espère trouver plus de terrain pour agrandir les 130 hectares déjà présents. Un gros projet photovoltaïque de 250 kilowatt crêtes, qui produira “à notre compte”, devrait également prochainement voir le jour. En attendant de chausser les bottes, Florian Villette s’est rappelé “des bons souvenirs” sur ces routes cantaliennes “que je connais très bien”, où il termine 15e au général, à 10:11 du vainqueur Hugo Pigeon.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui