L'Union du Cantal 21 avril 2015 à 08h00 | Par R.Saint-André

Sylvie Pullès : la star de l’accordéon fêtera ses 30 ans de carrière à l’Olympia

L’accordéoniste native du Cantal, qui remplit l’Olympia, sera de retour dans cette salle parisienne mythique. Le 30 mai, pour 30 ans de carrière. L’Union vous propose d’être du voyage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La petite fille de Paulhenc, devenue vedette de l’Olympia, dédiera son prochain spectacle à André Verchuren, son parrain disparu en 2013.
La petite fille de Paulhenc, devenue vedette de l’Olympia, dédiera son prochain spectacle à André Verchuren, son parrain disparu en 2013. - © DR.

Qui aurait pu penser une telle ascension ? La petite Sylvie qui, à l’âge de trois ans,  accompagnait son papa à l’accordéon, allait connaître quelques décennies plus tard le succès à l’Olympia. Mais c’est lorsqu’elle a douze ans que Sylvie Pullès situe avec précision son  début de  carrière : “Le 12 juillet 1984, lors d’un mariage à Saint-Martin-sous-Vigouroux”, à quelques kilomètres de la ferme familiale de Paulhenc(1).Très vite, les animations et les bals se succèdent. Jusqu’à 150 par an ! Puis les études à Toulouse, une belle rencontre en Aveyron et les années tournent, telles une valse à mille temps. 2010 et déjà 25 ans de carrière. Un quart de siècle derrière le piano à bretelles qu’elle décide de fêter à l’Olympia. Un pari fou qui démontre à André Verchuren que la relève est bien assurée : elle est la seconde accordéoniste à avoir son nom en lettres rouges sur la célèbre façade, 54 ans après son prestigieux parrain. Les 2 200 places sont remplies. De quoi encourager Sylvie Pullès à remettre le couvert pour 30 années de carrière. Rendez-vous le 30 mai pour un nouvel Olympia.

 

Les moments forts de 30 ans de carrière



Demandez-lui quels sont les moments forts de cette carrière déjà bien remplie et sans doute évoquera-t-elle en premier lieu les émissions de télévision, chez Pascal Sevran. “Ce n’était pas rien de passer à la Chance aux chansons. C’est ce qui permet de développer une notoriété. Et c’est vrai aussi que l’accueil était formidable”, se souvient Sylvie Pullès. “Pascal Sevran et moi sommes d’ailleurs devenus de très bons amis. Il m’a invité à sa dernière émission, un moment à la fois émouvant et très triste. Dans le milieu de l’accordéon, cela a été vécu comme une tragédie : on savait que derrière, plus personne ne diffuserait de notre instrument à une heure de grande écoute. L’accordéon reste pourtant le plus populaire  en   France.” Si les accordéonistes souffrent de ce manque de médiatisation, Sylvie Pullès réussit néanmoins à se faire ici ou là une petite place. Ainsi la retrouvera-t-on le 9 mai dans l’émission “Les grands du rire”, présentée par Yves Lecoq sur France 3. L’animateur tenait à rencontrer cette accordéoniste capable de remplir un Olympia à elle seule sans “promo” sur les chaînes de radio ou de télévision. L’inauguration du viaduc de Millau, avec le président Chirac en décembre 2004, fait également partie des moments inoubliables de cette carrière. “J’avais composé une chanson devenue un tube, qui s’appelait “Si tu vas à Millau”, qui a été pour l’occasion diffusée sur les ondes du monde entier ce jour là !”, sourit l’artiste qui génère le plus de droits d’auteurs à la Sacem sur les départements du Cantal et de l’Aveyron réunis, depuis qu’elle a 20 ans ! Il faut dire qu’elle a  signé ou co-signé quelques 500 compositions... dont toutes ne sont pas encore exploitées.

 

Au menu du grand jour


Le Carrefour mondial de l’accordéon à Québec (Canada), auquel elle a participé plusieurs fois, ou encore les aventures parisiennes dont la scène du Casino de Paris qu’elle est - là encore - la seule accordéoniste à avoir rempli, comptent également parmi les plus beaux souvenirs des 30 ans de carrière. Mais aujourd’hui, les préoccupations de Sylvie Pullès sont résolument tournées vers le 30 mai prochain, une date retenue depuis décembre 2012. Elle est fière d’avoir pu réserver ce jour précis, du 30 comme un symbole. D’autant que la salle enregistre pas moins de 4 600 demandes par an et ne peut en satisfaire que 180... Sylvie Pullès se réjouit par avance de voir, comme il y a cinq ans, le ballet incessant des autocars venus d’une vingtaine de régions de France, déposer le public devant l’Olympia. “Vous savez, d’habitude, l’Olympia se remplit surtout avec des Parisiens, avant ou en conclusion d’une tournée nationale”, commente-t-elle. Le show sera présenté dès 20 heures par Pierre Bonte et Fabien Lecœuvre (qu’elle a connu sur les routes du Tour de France). Une première partie de 40 minutes, “folklorique et intergénérationnelle”, réunira les Cabrettes et accordéons des burons de Pailherols, les petits auvergnats nés à Paris de Pastres et Pastretos et de Lou Bailero, ainsi que la Pastourelle de Rodez. Après un court entracte, la Reine d’Auvergne entre en scène. Autour d’elle, de nombreux invités  se  succèderont,  dont Jérôme Richard, sept fois champion du monde d’accordéon, David Firmin pour un hommage à Jean Vaissade et à la Lozère, avant un détour par la Corrèze et un clin d’œil rendu à Jean Ségurel par Bernard Rual et Mathieu Martinie. L’humoriste et imitateur Laurent Chandemerle ou encore l’homme orchestre Rémi Bricka seront aussi de la fête. “Avec ses habits blancs et ses colombes, Rémi Bricka m’a fait rêver quand j’étais gamine”, s’extasie celle qui a gardé ses yeux d’enfants. Elle devine aussi d’autres surprises, dont elle n’est pas dans la confidence. Le spectacle de Sylvie Pullès à l’Olympia sera filmé, donnera lieu à un DVD et un CD live qui sortiront en septembre.


Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui