L'Union du Cantal 31 mars 2010 à 14h19 | Par P. Olivieri

Sur les traces de la banque itinérante

La caisse du Crédit agricole Centre France invente le concept de camion-banque, une agence mobile qui sillonne le territoire rural cantalien depuis l’automne dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Crédit agricole : la banque qui vient à vous. Ce pourrait être le nouveau slogan de la caisse régionale Centre France dont l'initiative de banque mobile fait figure de précurseur au plan national. Une banque mobile qui, pour le coup, ne s'affiche pas sur les écrans des téléphones portables, et pour cause. Depuis le 1er novembre, Pierre Arnal, qui, 30 années durant, a conseillé les agriculteurs de la vallée de la Cère, sillonne les routes du département à la rencontre des clients n'ayant pas de moyens de transport pour rallier une des 30 agences de la banque verte. Une initiative née voilà quelques années en Corrèze mais sous une forme différente : "On avait alors des camions-banque qui pouvaient dépanner en espèces les clients", retrace Éric Bonnet, responsable de l'animation commerciale dans le Cantal. Un dispositif auquel le législateur a mis un coup d'arrêt début 2005 en interdisant le transport du moindre euro.

Du satellite au réseau filaire
Qu'à cela ne tienne, une nouvelle expérience voit le jour en 2008, toujours en Limousin avec l'idée d'aller au contact des clients, de jouer la carte de la proximité, "une de nos valeurs fondatrices", expose Éric Bonnet. Les camions-banque développent alors une première activité de conseil, en Corrèze et en Creuse, dans des conditions identiques à celle d'une agence, et ce, grâce à un équipement satellitaire. "Sauf qu'il fallait à chaque étape orienter le camion, le mettre à niveau afin d'optimiser la réception satellite". Des contraintes qui vont amener la caisse régionale à commanditer une nouvelle étude visant à déployer la "banque mobile", cette fois par l'intermédiaire d'un réseau filaire en se reliant à un boîtier installé à proximité de l'un des commerçants Point vert, d'un distributeur automatique ou d'une collectivité locale. L'expérimentation prend donc forme dans le Cantal à l'automne 2009 avec un triple objectif : "Affirmer et conforter notre présence en milieu rural ; aller vers les clients qu'on ne voit pas en agence... et conquérir de nouveaux clients", ne cache pas le responsable commercial. Ce dernier n'omet pas non plus de souligner cet ancrage territorial de la caisse régionale "à l'heure où d'autres banques sont en train de réduire la voilure en milieu rural". "On ne veut pas lâcher notre place dans l'endroit où on est né, c'est une stratégie en pleine adéquation avec nos valeurs mutualistes", conclut-il.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui