L'Union du Cantal 18 mars 2014 à 08h00 | Par Christian Fournier

Super-Lioran - Presque la saison rêvée pour la Saem

Neige et soleil : les vacanciers de cette fin de vacances scolaires ont bénéficié à Super Lioran de conditions rares. Premier bilan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Fin de journée au Lioran où aux terrasses des cafés, il est bon de prendre les derniers rayons de soleil.
Fin de journée au Lioran où aux terrasses des cafés, il est bon de prendre les derniers rayons de soleil. - © CF

“Les vacances d’hiver se terminent beaucoup mieux que celles de Noël”, commente le directeur de la Saem Super Lioran développement(1). Le Lioran avait débuté la saison avec une ouverture anticipée au 30 novembre, mais le manque de neige en décembre laissait augurer le pire, d’autant plus que durant les vacances de Noël, c’était la pluie... “Nous n’avions alors pu compter que sur la seule neige de culture, pour réussir à maintenir ouvert entre 60 et 70 % du domaine skiable. Tout le mois de janvier, les mauvaises conditions météo ne permettaient pas plus à la Saem de se rattraper sur les week-ends et, juste avant les vacances, le chiffre d’affaires affichait une baisse de 5 %...”, analyse Hervé Pounau. Cependant, les très fortes chutes de neige de février ont changé la donne et les congés s’achèvent avec un chiffre d’affaires majoré de 5 % par rapport à la dernière saison.

 

Record battu le jeudi 6 mars

“Un mètre cinquante de poudreuse en 15 jours” qui allait redonner le sourire au responsable de la station mais aussi lui compliquer la vie, tout du moins en termes de circulation. D’où des “moyens de déneigement mutualisés entre le Conseil général, la commune de Laveissière et la Saem, pour le dégagement des parkings, mais en contrepartie, un bon manteau neigeux pour les vacances de février”. En termes de quantité, “il y a longtemps que l’on n’avait pas vu ça…” En termes de fréquentation, si pour la zone C, il restait des places à la station, en seconde semaine, avec la zone B en renfort, le domaine affichait complet. La troisième, où cohabitaient la zone B et la zone A, Clermont-Ferrand notamment, allait même battre le record d’affluence : “Avec 105 000 passages sur la station, comptés aux remontées mécaniques, le jeudi 6 mars, le record qui était de 98 000 est donc tombé.” S’il est encore trop tôt, selon le directeur, pour établir un bilan chiffré des remontées mécaniques, il reste en effet trois week-ends pour compléter la saison, la situation est satisfaisante. Actuellement, avec deux degrés au matin, “la neige fond, mais nous en avons quand même un mètre, en bas et en haut des pistes. Ainsi, avant la fermeture fixée au 6 avril, nous n’aurons pas besoin de produire de la neige de culture. Nous sommes déjà extrêmement satisfaits. On ne pouvait pas rêver mieux : du beau temps pour la clientèle locale qui a pu profiter de la station… Ce sera donc une bonne saison, avec l’espoir de voir du monde les trois week-ends qui viennent. Autant dire que s’il n’y avait pas eu la pénurie en neige de janvier, ça aurait été la saison de nos rêves…”

(1) Société anonyme d’économie mixte.

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui