L'Union du Cantal 07 octobre 2003 à 00h00 | Par Frédéric Pigot

Sommet de l´élevage Clermont/Cournon - Le Cantal au Sommet

Outre l´élevage bovin, le Cantal a investi le Sommet de l´?levage avec ses chevaux lourds, ses ovins, ses tripoux, un cantal de deux ans d´âge et ses produits fermiers...

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Soixante élevages bovins du Cantal sont montés au Sommet de l´?levage, mais le talent agricole du département ne se limite là. Pour preuve, 21 éleveurs de chevaux lourds étaient également venus avec leurs percherons, comtois, bretons et ardennais. En élevage ovin, le département était aussi représenté par Jérôme Chimbault qui avait fait le déplacement depuis Riom-ès-Montagnes pour présenter trois moutons de race suffolk.

 

 

Suffolk et Bizet

De leur côté, Roger Pascal et son fils Martial ont présenté 12 bizet, la race ovine cantalienne. L´éleveur de Molompize souligne que l´effectif de la race a cessé de diminuer mais qu´il ne reste plus qu´une douzaine de sélectionneurs éparpillés dans différents départements dont seulement trois sur le Cantal. Outre une quinzaine de vaches laitières, son exploitation compte 1 100 bizet avec trois débouchés différents : l´élevage, la boucherie et les agneaux lourds pour les fêtes musulmanes. L´éleveur précise en effet que les cornes du bizet sont tout particulièrement appréciées par cette clientèle qui recherche des agneaux de 40 à 80 kilos. Roger Pascal se fait un devoir de venir présenter la race à Cournon comme il le fait au Salon de l´Agriculture où son grand-père avait déjà exposé des bizet en 1937.

Le tripou sur le devant de la scène

Dans un autre registre, c´est la troisième année que les membres de l´association des Tripoux d´Auvergne font le déplacement à Cournon pour se transformer en restaurateurs. Outre leur traditionnel tripoux-truffade, ils ont proposé chaque jour une spécialité différente (potée, bourguignon de boeuf aubrac et petit salé aux lentilles). Sur les trois jours de la manifestation, quelque 1 500 repas ont été servis. Ce collectif qui regroupe les sociétés Julhes, Sotrico (Père Jean) et Le Planézard veut ainsi promouvoir un produit phare du Cantal qui se porte bien. A deux pas, aux côtés des industriels, la fromagerie Condutier participait à son 12e Sommet de l´élevage. Cette petite laiterie de Cézens, qui emploie deux personnes et compte moins d´une vingtaine de producteurs, proposait aux connaisseurs du cantal au lait cru vieux de deux ans.

Le Cantal s´est aussi illustré au niveau des Fermiers d´Or dont le palmarès est à lire dans L´UNION du mercredi 8 octobre 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui