L'Union du Cantal 01 février 2012 à 14h50 | Par Jean-Marc Authié

Smoce - Réduire la production des déchets ménagers et assimilés de 7 % sur cinq ans

Le Syndicat mixte Ouest Cantal environnement (Smoce) s’engage avec l’Ademe pour un programme local de prévention des déchets. La structure a présenté, vendredi, un état des lieux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans le cadre du programme local de prévention des déchets porté par le Syndicat mixte Ouest Cantal environnement (Smoce), une réunion s’est tenue le 27 janvier à Arpajon-sur-Cère (La Pépinière). Cette réunion regroupait les membres du comité de pilotage afin d’examiner et valider le diagnostic territorial relatif à ce programme. C’était également l’occasion de signer un accord cadre de partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). En effet, les engagements financiers sont importants. Dans le cadre des dernières dispositions du Grenelle de l’Environnement, et notamment celles visant à généraliser les programmes locaux de prévention des déchets, “le Smoce a souhaité réduire a minima, de 7 % en cinq ans, la quantité de déchets produits par les ménages et les petites entreprises de son territoire de compétences. Ainsi, durant quatre mois, notre chargé de mission a rencontré tous les acteurs, partenaires et professionnels liés aux déchets afin de réaliser un état des lieux”, précisait Jean-Pierre Dabernat, président du Smoce.
Nathalie Frelier, directrice régionale de l’Ademe, et Jean-Pierre Dabernat, président du Smoce.
Nathalie Frelier, directrice régionale de l’Ademe, et Jean-Pierre Dabernat, président du Smoce. - © J-M.A

Enjeu majeur pour l’avenir

 

À travers ce programme local de prévention, le Smoce souhaite permettre à ses collectivités adhérentes de limiter et de maîtriser leurs coûts de gestion, de créer une cohésion autour d’un projet commun, de faire émerger de nouvelles opportunités de développement économique durable et surtout de réduire les impacts des déchets sur l’environnement. Le Smoce, ce sont 80 361 habitants sur 89 communes réparties dans une communauté d’agglomération (Caba) et cinq communautés de communes (Entre deux lacs, Cère et Rance en Châtaigneraie, Cère et Goul en ­Carladès, pays de Maurs et pays de Montsalvy). “Ce programme revêt donc un enjeu majeur pour l’avenir de nos territoires et pour nos populations, insistait J.-P. Dabernat. Aujourd’hui, les gens sont sensibilisés aux problèmes des déchets. Mais c’est difficile à mettre en place. C’est pour cela qu’il faut des propositions d’actions, mais à la seule condition qu’elles soient compréhensibles par tout le monde et faciles à mettre en œuvre.” Dans le cadre de sa politique de gestion responsable du traitement des déchets, le Smoce s’est engagé auprès de l’Ademe depuis le mois d’août pour la mise en œuvre du programme local de prévention. Ce sera aussi un appui technique et financier puisque l’Ademe injectera près de 475 000 euros. “L’objectif en Auvergne était de 60 % de la population couverte par un programme de prévention. Nous en sommes aujourd’hui à 88 %. Le projet de réduire de 7 % les déchets sur cinq ans est ambitieux, mais très réalisable”, notait Nathalie Frelier, directrice régionale de l’Ademe.

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui