L'Union du Cantal 23 octobre 2013 à 08h00 | Par P.Olivieri

Sécurité routière - “Quand les conditions climatiques se dégradent, adaptez votre conduite”

Un bilan en demi-teinte sur 2013 dans le Cantal : moins d’accidents mais plus de tués. Et des automobilistes encore réfractaires à changer leurs habitudes avec la météo.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Si en dix ans les chiffres de l’accidentologie sur les routes du Cantal ont été quasiment divisés par deux (148 accidents en 2002, 82 en 2012 ; 202 blessés en 2002 contre 106 l’an dernier et 23 morts contre 8 en 2012), avec une tendance qui se confirme sur les neuf premiers mois de 2013, une constante demeure : quand bien même les conditions climatiques se dégradent comme c’est le cas ces derniers jours, les automobilistes cantaliens ne changent rien de leurs habitudes au volant, surtout pas leur vitesse. Avec parfois des conséquences dramatiques comme ce fut le cas récemment avec le double accident mortel de Vic-sur-Cère “un jour où il pleuvait des trombes d’eau”, a rappelé Joël Findris, directeur de cabinet du préfet, mardi, lors d’un point presse. “Je voudrais faire passer un message de vigilance, a-t-il affiché. L’automne pointe son nez, les journées raccourcissent, la luminosité et donc la visibilité diminuent, les conditions climatiques et notamment la pluie sont la cause de très nombreux accidents.” Un appel à la prudence lancé à quelques jours des vacances et du week-end de la Toussaint, traditionnellement le plus accidentogène avec celui de Pâques.

Alors que l’hiver arrive, la Sécurité routière recommande d’adapter sa conduite pour prendre le moins de risques possibles.
Alors que l’hiver arrive, la Sécurité routière recommande d’adapter sa conduite pour prendre le moins de risques possibles. - © J.-M.A

Les conducteurs 100 % responsables

Et Joël Findris de rappeler que le Code de la route prévoit en cas de pluie d’abaisser sa vitesse de 90 à 80 km/h sur les nationales, et de 130 à 110 km/h sur autoroute. Bien que plus concerné en zone police par la problématique des accidents sur piétons, le commissaire général Alabatre confirme : “Dès que les conditions climatiques se dégradent, on assiste sur Aurillac à une augmentation des accidents matériels, la plupart par défaut de maîtrise du véhicule.” En zone gendarmerie, le colonel Fabre pointe lui du doigt la vitesse, qu’elle soit excessive ou inadaptée à la situation : conduite nocturne, par temps de pluie, fatigue du conducteur... “De même que les refus de priorité ou la conduite sous substances addictives, c’est dans tous les accidents mortels enregistrés cette année la respon-sabilité du conducteur qui était en cause, pas des défaillances techniques.” Des accidents mortels qui ont connu une inflation depuis janvier : onze décès recensés au 13 octobre contre huit sur l’ensemble de l’année 2012. Trois décès en septembre sur Vic-sur-Cère (dont une piétonne) ont fait grimper les statistiques. “Huit des onze accidents mortels ont touché la tranche d’âge 16-36 ans”, relève en outre le directeur de cabinet. En revanche, le nombre d’accidents a reculé de 16 % sur les neuf premiers mois de l’année : on en dénombre 60 contre 72 à la même époque l’an dernier. Même tendance pour le nombre de blessés : 66 blessés sur les routes depuis janvier soit - 25 %. Autre motif de satisfaction pour la mission Sécurité routière : une nette diminution en 2013 des victimes à deux-roues : 19 accidents corporels contre 27 l’an dernier, avec un seul tué (trois en 2012). “Les opérations de sensibilisation conduites cet été notamment auprès des groupes de motards ont été appréciées de ces derniers et ont porté leurs fruits”, se félicite Joël Findris et le commandant du groupement de gendarmerie.

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui