L'Union du Cantal 05 août 2003 à 00h00 | Par Pascal Piganiol

Sécheresse - Le Conseil général débloquera 1 million d´euros

Vendredi 1er août, à l´issue d´une réunion de la commission permanente, le président du Conseil général a confirmé l´intention des élus du département de débloquer 1 million d´euros pour aider les éleveurs à acheter des fourrages. 200 000 euros ont d´ores et déjà permis de réserver 20 000 tonnes de paille d´orge en Espagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Kasbah Productions et 20h40 Productions
"A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle : comme nous l´avions fait au moment de la crise de la vache folle, nous allons débloquer 1 million d´euros pour aider les éleveurs du Cantal à faire face aux besoins en fourrages de leurs animaux", a annoncé Vincent Descoeur, président du Conseil général.Faire vite et simpleL´expression d´une "solidarité départementale" qui doit selon lui s´exercer compte-tenu des pertes énormes subies par les éleveurs, dont le Conseil général mesure l´ampleur dans le cadre d´un comité qu´il a constitué avec la DDAF et la Chambre d´agriculture pour évaluer les incidences économiques de la sécheresse. "Nous allons travailler avec ces deux organismes pour définir rapidement les modalités de l´aide", explique le président (ce ne sera pas une aide au transport mais une aide à l´affourragement). "Sur le principe, nous souhaitons qu´aucun éleveur ne soit laissé de côté car, même si certains souffrent plus que d´autres, tout le monde est touché. Nous voulons de plus une procédure simple, qui permette d´attribuer rapidement une aide forfaitaire qui sera directement versée aux agriculteurs". Pour ce qui est de la simplicité, il est par exemple envisagé d´utiliser les imprimés calamités de l´Etat afin que les agriculteurs n´aient pas à remplir d´autres déclarations.Dans un premier temps, 200 000 euros (pris sur l´enveloppe du million) vont être réservés à l´achat de 20 000 tonnes de paille d´orge disponibles en Espagne, à travers une aide à l´association "Solidarité calamités Cantal" que viennent de créer la Chambre d´agriculture, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs.200 000 euros tout de suite"Sans l´engagement du Conseil général, le Cantal serait passé à côté de cette opportunité. Cela permettra de livrer aux éleveurs des fourrages à prix raisonnables", souligne le président du Conseil général, pour qui il s´agit non seulement de répondre à l´urgence, mais surtout de contribuer à réduire "des spéculations difficilement acceptables à un moment où la solidarité devrait se manifester... et d´éviter la panique qui pourrait naître d´une flambée des prix".Vincent Descoeur indique qu´une session extraordinaire sera réunie début septembre pour voter les crédits nécessaires, par redéploiements au sein du budget. En effet, le million d´euros n´amputera pas les crédits de la convention pluriannuelle agricole.Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 2 août 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui