L'Union du Cantal 29 septembre 2010 à 11h32 | Par C. Fournier

Rencontre d’information autour du label Pays d’art et d’histoire

Le Réseau de villes Brioude/Issoire/Saint-Flour a organisé vendredi au Rex une rencontre d’information et d’échanges sur le label Pays d’art et d’histoire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un des éléments fédérateurs entre les trois villes de Brioude, Issoire et Saint-Flour est leur appartenance à un territoire labellisé "Pays d'art et d'histoire". Label qui témoigne d'une volonté de valorisation de leurs richesses architecturales, et de leur histoire patrimoniale et culturelle. Pour appréhender mieux encore cette reconnaissance, analyser la plus-value apportée au territoire et évoquer de nouvelles pistes d'actions, le Réseau de villes Brioude/ Issoire/Saint-Flour a ainsi organisé dans la cité sanfloraine, une réunion d'information autour des acteurs de ce label et de leurs partenaires. Une action qui s'inscrivait dans la démarche du Réseau de villes, visant à faciliter les échanges d'expériences et le partage de bonnes pratiques entre les acteurs locaux. Cette réunion faisait suite à une première, consacrée à la politique environnementale des Agenda 21, programmée à Brioude.

 

 

Pierre Jarlier, ainsi que les deux vice-présidents du Réseau de villes, Jean-Jacques Faucher, maire de Brioude, et Jacques Magne, maire d’Issoire à la signature de la convention.
Pierre Jarlier, ainsi que les deux vice-présidents du Réseau de villes, Jean-Jacques Faucher, maire de Brioude, et Jacques Magne, maire d’Issoire à la signature de la convention. - © C.F.

"Notre réseau prend forme"

Et, expliquait à cette occasion Pierre Jarlier, président du Réseau de villes, "notre réseau prend forme avec des actions concrètes en matière d'échanges d'expériences, d'animations communes et de mutualisation des moyens". Ce dernier point faisait d'ailleurs l'objet d'une signature de convention visant à "permettre des échanges entre nos services sur l'expérience d'économie de moyens pour plus d'efficacité, ce qui est nécessaire en période de tension budgétaire... C'est aussi une véritable émulation collective et une meilleure réponse aux besoins de notre population". Sur les thématiques du patrimoine et des Pays d'art et d'histoire, chaque territoire présentait préalablement son action en la matière, de sa promotion à sa mise en valeur. "Au terme de cette réunion qui rassemblait plus de 80 personnes, nous avons pu constater que nos territoires étaient parfaitement complémentaires, qu'il y avait une forte mobilisation des acteurs locaux pour la mise en valeur de ce patrimoine sur les secteurs de Brioude, Issoire et Saint-Flour, et que cette démarche était souvent au service au niveau du développement local et touristique bien entendu", poursuivait Pierre Jarlier. Invité pour clôturer cet événement, Guillaume Robillard rappelait que la labellisation Villes et Pays d'art et d'histoire était "un projet soutenu par l'État, financièrement et techniquement afin d'accompagner la politique d'animation et de valorisation du patrimoine". Un soutien qui, pour le sous-préfet, "se traduit par le recrutement d'un personnel agréé et qualifié". Et de souligner "le rôle joué par l'Association du Réseau de villes qui va au-delà du réseau des villes labellisées, ainsi que la richesse patrimoniale très importante de l'Auvergne". En conclusion, déclarait-il, "l'État se tient aux côtés de ces trois villes du réseau, pour les accompagner dans leur démarche de valorisation du patrimoine". Une prochaine réunion, à Issoire, sera consacrée aux problématiques communes aux trois villes, notamment en termes de réhabilitation et de redynamisation de centre-ville "dans un contexte toujours difficile compte tenu de l'évasion commerciale que connaissent les petites villes", soulignait Pierre Jarlier.

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui