L'Union du Cantal 17 juillet 2019 à 17h00 | Par Jean-Marc Authié

Quand le Tour de France rime avec grosse ambiance

Saint-Flour a réussi son pari en organisant parfaitement le départ, lundi, de la 10e étape. Une mobilisation générale saluée par tous... qui pourrait permettre un retour du Tour dans le Cantal très vite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

I l est 12 h 10. Le décompte du départ fictif pointe sur le zéro et Pierre Jarlier peut agiter le drapeau. S’élancent en tête Julian Alaphilippe, en jaune, Peter Sagan, en vert, Tim Wellens, avec le maillot à pois, et Giulio Ciccone, maillot blanc. Derrière, c’est tout le peloton qui prend la direction d’Albi. Le public exulte.
Le maire de Saint-Flour peut enfin souffler, enfin si l’on veut... “C’était vraiment un grand moment de fête populaire avec la chance d’avoir une retransmission dans plus de 100  pays. C’est un magnifique coup de projecteur pour le Cantal, pour le pays de Saint-Flour, pour Garabit, pour la vallée de la Truyère...”

Bruno Faure, président du Département, et Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour, entourés par Julian Alaphilippe et Peter Sagan.
Bruno Faure, président du Département, et Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour, entourés par Julian Alaphilippe et Peter Sagan. - © J.-M. A

10 000 personnes sur site


Derrière ses mots de joie, le stress est encore palpable car il a fallu composer avec un contexte sécuritaire permanent (Vigipirate), garantir le confort des coureurs, mais également des “10 000 personnes qui ont fait le déplacement sur Saint-Flour, même si sur un village départ, c’est peut-être moins lourd qu’une arrivée”. La Cité des vents accueillait pour la quatrième fois la Grande boucle, “et l’on a fêté aujourd’hui le 20e anniversaire d’une arrivée du Tour dans le Cantal puisque c’est en 1999 qu’il s’est arrêté à Saint-Flour, en retrouvant toute cette équipe et Christian Prudhomme - le patron d’ASO - avec qui nous entretenons les meilleurs rapports”.
D’ailleurs, ce dernier a laissé entendre, peu avant le départ, qu’il serait prochainement dans le Cantal, mais pour des vacances, “mais si ça l’arrange de trouver une belle étape au sein du Massif central, et bien on sera encore présent !”, souriait Pierre Jarlier, tout en remerciant chaleureusement “tous ceux qui se sont investis pour rendre cette étape possible”.
Autre sourire après le départ, celui de Bruno Faure, président du Département. “On ne peut être que ravi face  à un tel engouement populaire. Le Cantal aime le Tour de France et le Tour de France aime le Cantal. Le vélo, le Tour, c’est un accès gratuit pour la population. Et quand on voit cette ferveur autour du cyclisme, en particulier pour nous, Cantaliens, nous, Auvergnats, avec Bardet, régional de l’étape, et Alaphilippe en jaune, la fête n’est que plus belle et cela ne peut que nous donner l’envie de recommencer, peut-être pas tous les ans, mais le plus vite possible.”

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui