L'Union du Cantal 26 avril 2006 à 00h00 | Par P.Piganiol

Prix en hausse à la station de Sansac-Veinazès

Les 42 taureaux salers mis aux enchères mercredi 12 avril ont été vendus à un prix moyen de 3 550 euros pièce.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Deux taureaux ont atteint ou dépassé le seuil des 7 000 euros, dont “Agrume” (photo), acheté par deux éleveurs du berceau.
Deux taureaux ont atteint ou dépassé le seuil des 7 000 euros, dont “Agrume” (photo), acheté par deux éleveurs du berceau. - © L'Union du Cantal
Il y avait foule mercredi 12 avril à la station salers de Sansac-Veinazès pour la 25e vente de taureaux qualifiés. 42 animaux étaient proposés aux enchères, en plus des quatre taureaux retenus pour l’insémination artificielle. Michel Tafanel, président du herd-book et de l’Upra salers, a ouvert la vente, menée par son directeur Bruno Faure, aux côtés du préfet Jean-François Delage, et Vincent Descœur, président du Conseil général. Après la présentation des quatre taureaux destinés à l’insémination artificielle (vendus 5 600 euros pièce à l’UALC), les enchères ont démarré très fort avant de retrouver des niveaux plus classiques.
Prix moyen de 3 550 euros pièce Sur 42 animaux, 38 ont été vendus à un prix moyen de 3 550 euros pièce, soit 5 % de plus que lors de la vente 2005, dans une fourchette de prix comprise entre 7 055 et 1 850 euros (la mise à prix était fixée à 1 800 euros). Tandis que quatre taureaux n’ont pas trouvé preneur en fin d’enchères. 17 ont été achetés par des éleveurs cantaliens, quatre par une coopérative de l’Aisne habituée de la station. Les autres sont partis dans 11 départements différents (Allier, Puy-de-Dôme, Haute-Loire, Meurthe- et-Moselle, Meuse, Doubs, Calvados, Lot, Manche, Seine-Maritime, Nièvre). Deux enfin vont quitter la France pour la Grande-Bretagne et la Suisse.
“Amazonien” et “Agrume” en tête Le record des enchères a été battu par “Amazonien”, vendu 7 055 euros à un éleveur anglais. Propriété de Daniel Freyssinier (Le Vigean), l’animal est celui qui a enregistré la plus belle croissance du lot : il a pris 257 kilos en six mois. C’est un fils de “Titan” (élevage Dauzet de Saint-Bonnet-de-Salers) et un arrière petit-fils du célèbre “Farouk”. Sa grand-mère “Duchesse”, recommandée lait, avait gagné le concours national en 1991. Un autre taureau, “Agrume”, a été acheté 7 000 euros par deux éleveurs cantaliens. Cet animal, issu de l’élevage de Gérard Veyssière (Saint-Etienne-de- Chomeil) a obtenu la meilleure note de pointage du lot. Sa mère “Reine”, aux index exceptionnels, est une fille du taureau d’insémination Mabucco. Son père “Emissaire” était lui aussi un taureau d’IA. La prochaine rentrée à la station aura lieu en octobre. Ce sera la dernière à Sansac-Veinazès, la station d’évaluation devant être transférée en 2007 vers la nouvelle Maison de la salers en projet à Saint-Bonnet-de-Salers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui