L'Union du Cantal 25 février 2003 à 00h00 | Par Jean-Yves Brunon

Prévention des risques liés aux animaux - Des formations prévues en 2004

Dans le cadre pluriannuel Atexa (assurance accidents des exploitants agricoles), la prévention des risques a été retenue comme une priorité. A cet effet, une convention pour l´organisation de formations ""Manipulation et contention des bovins"" vient d´être signée entre la MSA du Cantal et la Maison familiale rurale de Marcolès.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les résultats d´une récente enquête nationale de l´Atexa montrent que près de 35 % des accidents du travail dans le domaine agricole ont lieu à l´occasion des soins aux animaux. Afin de réduire ces risques, deux axes d´actions peuvent être envisagés : la formation du personnel et les équipements de travail.Formation d´un formateurLa signature de cette convention avec la Maison familiale de Marcolès permettra à la MSA d´organiser des formations à la manipulation des bovins et à la conception des installations de contention. Ces formations, destinées aux professionnels mais aussi aux jeunes, pourront débuter dès l´année 2004. Ainsi, Yves Favain, enseignant à la MFR, suivra au cours de l´année 2003 un cycle de formation organisé par l´Institut de l´élevage de Theix (Puy-de-Dôme). A l´issue de cet enseignement, la Maison familiale assurera l´animation de sessions de formation, qui pourront être organisées à l´initiative de la MSA ou d´autres organismes.Des propositions de partenariatConcernant les équipements de travail, les responsables de la MSA mettent l´accent sur l´intégration d´un volet "prévention" dans la conception et la réalisation des bâtiments d´élevage. La Chambre d´agriculture étant un acteur essentiel dans ce domaine, la MSA propose, dans un premier temps, une formation de ses techniciens sur l´intégration des installations de contention dans les bâtiments d´élevage. Ensuite, un plan d´action pourrait être mis en place afin d´inciter les chefs d´exploitations agricoles à réaliser ou à améliorer leurs installations de contention. Des partenariats sont à rechercher auprès des organismes tels que la Chambre d´agriculture et le Conseil général.Pour plus d´informations, consultez L´Union agricole et rurale du 19 février 2003.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,