L'Union du Cantal 26 décembre 2012 à 14h04 | Par Jean-Marc Authié

Pas d’augmentation de l’impôt, malgré un contexte de “vache maigre”

L’Assemblée départementale était en session jeudi et vendredi pour voter le budget primitif 2013. Budget jugé “volontaire et solidaire pour les Cantaliens” par le président Descœur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vincent Descœur a appelé à la solidarité des conseillers généraux pour soutenir le budget 2013.
Vincent Descœur a appelé à la solidarité des conseillers généraux pour soutenir le budget 2013. - © Jean-Marc Authié

Dans un contexte politique tendu et économique très restreint, les conseillers généraux ont adopté le budget 2013 du Département sur une base de 222 692 325 euros, soit + 0,7 % par rapport à 2012, dont 48 654 750 € en investissement et 174 037 575 € en fonctionnement. Un budget primitif qui est passé à la majorité, mais qui n’a pas trouvé grâce aux yeux de l’opposition. S’il fallait le rappeler, le Département ne voit pas spécialement l’avenir en rose. Lors de la session sur le budget 2013, jeudi et vendredi, le président Descœur a brossé un état des lieux général plutôt sombre. Un constat qui est de nature “à susciter toutes les interrogations”, quant à l’avenir des finances départementales, du soutien de l’État... et de l’avenir même du Département.

 


Extrême fragilité

 

“Il y a un mois, j’évoquais un contexte d’extrême fragilité des finances des départements auquel s’ajoutent des inquiétudes fortes liées aux perspectives d’évolution de nos recettes mais aussi aux perspectives d’évolution institutionnelle sur l’avenir des départements et de la représentation des territoires ruraux”, lançait le président Descœur qui qualifiait le budget “plus difficile à bâtir depuis que vous m’avez confié la présidence de cette assemblée”. Pour l’élu, “ce budget doit répondre à plusieurs enjeux : assurer la solidarité sociale et territoriale, proposer aux Cantaliens des services toujours plus accessibles tout en continuant à investir pour soutenir l’activité économique et l’emploi”. Un choix qui se traduit par une enveloppe de 89,2 M€ pour la solidarité (personnes âgées, personnes handicapées, protection de l’enfance, logement...), 48,7 M€ pour la mobilité (voirie, RD120, Pass transport, transport scolaire...), 27,2 M€ pour les services, cadre de vie et jeunesse (collèges, nouvelles technologies, Sdis, laboratoire d’analyses et de recherche...), ou encore 8,6 M€ en direction du développement économique (convention agricole (lire ci-dessous), soutien à l’industrie, au commerce et à l’artisanat...). Un Département qui prévaut par ailleurs d’être le premier partenaire des collectivités locales avec 8,7 M€ prévus notamment pour le développement et l’équipement du territoire. Enfin, le développement durable ne sera pas oublié avec 4,3 M€ inscrits en faveur de l’eau (ressources, production, distribution...). Une nouvelle fois, cette feuille de route départementale ne fera pas appel à une fiscalité accrue auprès des Cantaliens. Elle compte toujours sur la solidarité, bien que “les dotations, les compensations de l’État soient en nette diminution”, voire disparaissent comme le fonds Fillon qui laisse un trou béant de 2,6 M€. Le Conseil général sera donc très attentif aux prochaines décisions prises par le gouvernement. Car si le Département poursuit sa route du désendettement, il compte toujours sur une réponse adaptée de l’État, ne serait-ce que pour le budget 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui