L'Union du Cantal 17 août 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

Partager des emplois entre agriculteurs et communes

La fédération départementale des groupements d’employeurs agricoles s’ouvre au rural.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marie Lacombe (animatrice d’Agri Emploi 15), Michel Combes et Bernard Filhol ont évoqué le partage d’emplois entre communes et agriculteurs.
Marie Lacombe (animatrice d’Agri Emploi 15), Michel Combes et Bernard Filhol ont évoqué le partage d’emplois entre communes et agriculteurs. - © P.P.
Les agriculteurs savent déjà partager des emplois entre eux grâce aux groupements d’employeurs. Ils peuvent maintenant les partager avec des collectivités locales ou des artisans. Evolution que traduit la modification de l’intitulé des fédérations départementales des groupements d’employeurs agricoles, récemment rebaptisées “Fédérations départementales des groupements d’employeurs agricoles et ruraux”.
Michel Combes, qui préside à la fois la fédération départementale et la fédération nationale, vient de rencontrer Bernard Filhol, président de l’association des maires du Cantal, pour lui expliquer ces évolutions.
Les groupements s’ouvrent aux collectivités locales

Pour l’heure, “Agri Emploi 15” s’adresse aux agriculteurs qui ont besoin d’un complément de main d’oeuvre. Elle met à leur disposition des salariés pour une à plusieurs dizaines de journées par an en fonction de leurs besoins et s’occupe de tout. Elle reste l’employeur du salarié et adresse une facture à l’utilisateur, délié de toutes les démarches administratives. Pour un coût situé dans une fourchette de 90 à 120 euros HT la journée suivant la qualification demandée.
Désormais, des communes ou des artisans peuvent adhérer à “Agri Emploi 15” et bénéficier de ses services. “Tous les obstables administratifs et règlementaires sont aujourd’hui levés”, a expliqué Michel Combes au président de l’association des maires du Cantal. “Lorsque le salarié effectuera plus de la moitié de son temps au service d’agriculteurs, il relèvera de la convention collective des salariés agricoles et de la Mutualité sociale agricole. Sinon, c’est la convention la plus avantageuse pour lui qui s’appliquera”, précise-t-il.
Le département de Saône-et-Loire serait le premier à avoir créé trois emplois partagés entre agriculteurs et collectivités locales. “C’est incontestablement un bon moyen de créer de l’emploi en milieu rural”, a plaidé le président des la fédération des groupements d’employeurs auprès de Bernard Filhol.
Les deux présidents ont convenu de se revoir en septembre, le temps pour l’association des maires d’expertiser le dispositif et de voir s’il peut répondre à une demande des maires.
Renseignements auprès de “Agri emploi 15” au 04 71 45 56 26.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui