L'Union du Cantal 23 novembre 2011 à 09h22 | Par Renaud Saint-André

Pact Cantal - Ici, on trouve de bons logements pour ceux en situation financière fragile

Le Pact Cantal assume des missions qui tendent toutes vers l’idée d’habiter mieux, que l’on soit propriétaire occupant, bailleur ou locataire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C’est une des faces cachées de l’iceberg que le Pact Cantal a mise en lumière lors de sa dernière assemblée générale. Celui qu’on appelle encore fréquemment le Pact arim ne limite pas son activité à l’établissement de dossiers de subventions illustrés - il est vrai - par quelques chif­fres éloquents. Fort de ses 13 salariés, il construit également de vrais projets sociaux, avec un volet accompagnement qui allie pédagogie et technicité. La présidente, Michelle Cussac, et la directrice, Marie Fraysse, ont choisi de présenter aux administrateurs du Pact et à leurs invités, deux missions qui entrent dans ce cadre. L’une, à l’attention des propriétaires occupants, leur propose un accompagnement personnalisé, adapté au plus près de leur problématique (économie énergétique par exemple).

L’Anah recentre sur le social

 

“C’est écouter une demande, établir un diagnostic, chercher des financements potentiels”, résume Marie Fraysse. “Il s’agit souvent de faire preuve à la fois de pédagogie et de technicité pointue pour construire un projet réaliste assorti d’un plan de financement.” D’autant plus décisif qu’une importante réforme des aides de l’Anah octroyées aux propriétaires occupants et aux propriétaires bailleurs est mise en œuvre depuis cette année. Les critères d’attribution et les montants des aides octroyées sont modifiés de manière significative. Cette réforme donne la priorité à la rénovation des logements insalu­bres et très dégradés, et prend en compte la “précarité énergétique”. Parmi le large panel des au­tres missions confiées au Pact, l’équipe a choisi pour second exemple de détailler son “agence immobilière à vocation sociale”. Selon le Pact, on entre là dans son “cœur de métier, le logement accompagné”. Il concerne cette fois le logement locatif pour des familles fragilisées, socialement et/ou financièrement. Un pavillon ou un appartement “classique” est loué par le Pact Cantal à un particulier ou à un office HLM, avant d’être sous-loué à une famille en difficulté pour laquelle l’organisme se porte garant. Cet accompagnement peut s’étaler sur six mois, un an ou plus, jusqu’à ce que la personne responsable du foyer ait atteint une forme d’autonomie (paiement régulier du loyer, maîtrise des charges, respect des biens et du voisinage, etc.). Une période que Marie Fraysse appelle celle de “l’éducation à habiter”. Actuellement, le Pact gère un parc de 135 logements locatifs visant à couvrir ce type de demandes particulières. L’assemblée générale 2010 tardive a permis de dresser d’ores et déjà un point sur l’année 2011 presque écoulée et de lancer les premières pistes de travail pour 2012. Chaque année, près de 1 000 visites à domicile sont réalisées. Autour de 800 logements sont améliorés après diagnostic. Ils ont induit 12,5 millions euros de travaux en 2010, dont 3,8 millions de subventions accordées. Au 15 octobre 2011, ce sont 4,6 millions euros de travaux qui étaient engagés (dotés de 1,5 million d’aides).

L’assemblée du Pact s’est tenue le 9 novembre sous la présidence de Michelle Cussac.
L’assemblée du Pact s’est tenue le 9 novembre sous la présidence de Michelle Cussac. - © R.S-.A.

L’activité et les perspectives

 

L’an prochain, un appel à candidatures sera lancé sur des secteurs opérationnels comme l’Opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) “renouvellement urbain” d’Aurillac, l’OPAH “revitalisation rurale du pays de Saint-Flour” ou encore le Programme d’intérêt général (Pig) sur la précarité énergétique et qui concerne l’ensemble de la communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac. Le Pact salue le dynamisme des collectivités qui, sur l’ensemble du territoire cantalien, conduisent régulièrement des opérations de ce type.

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui