L'Union du Cantal 16 juin 2010 à 16h56 | Par J.-M. Authié

Opération Autogrill : 15 PME cantaliennes affichent un large sourire

La Mission agroalimentaire du Cantal tire un bilan très positif de son opération avec Autogrill. Elle a touché près de sept millions de visiteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

"Le meilleur du Cantal à déguster chez Autogrill France". L'opération menée entre le 4 février et le 6 avril s'est révélée être un grand succès pour la Mission agroalimentaire du Cantal (Maac), les 15 entreprises associées, ainsi que pour le Comité interprofessionnel des fromages (Cif) et les Gîtes de France, tous deux partenaires. "C'était vraiment une belle opération commerciale, la plus belle depuis cinq ans pour la Maac, expliquait Bruno Avignon, directeur de Cantal expansion. C'est bien la preuve que le partenariat entreprises-institutionnels fonctionne bien. Nous attendions sept millions de visiteurs sur les 280 points de vente du réseau Autogrill. Et nous en avons eu sept millions".

Produits de qualité

Et le réseau Autogrill a, en effet, de quoi attirer. Société italienne cotée en bourse et propriété pour moitié de la famille Benetton, Autogrill est le leader mondial de la restauration au service des voyageurs, implanté sur les aires d'autoroutes, mais s'affichant également sur deux aérogares (Marseille et Bâle-Mulhouse), dans les gares via des boutiques et brasseries. "Leur stratégie, c'est de proposer à leurs clients des offres de qualité. Jusqu'ici, Autogrill n'avait jamais travaillé avec une région française. Le Cantal a donc été une première. Nous avons su les séduire car nous étions en capacité de proposer une gamme complète de produits locaux de qualité, de l'entrée jusqu'au dessert", se réjouit Céline Teyssedou, animatrice de la Maac. Quinze PME de l'agroalimentaire se sont donc inscrites dans la démarche en proposant pas moins de 25 produits. "Certains ont très bien marché comme le panini cantal jambon d'Auvergne, troisième sandwich le plus vendu lors de l'opération, et l'aligot-saucisse porc de montagne, quatrième plat chaud le plus vendu (plus de 50 000 parts)", poursuit la jeune femme.

 

 

- © J.-M.A

Une collaboration industrielle payante

La collaboration industrielle entre les entreprises a joué un rôle prépondérant dans ce succès, "en s'adaptant notamment à ce nouveau marché de la restauration hors domicile (RHD) avec une capacité de réaction importante sur des produits et des conditionnements spécifiques". Résultat final, "le chiffre d'affaires dégagé a été plus important que prévu. Nous nous étions basés sur 400 000 euros. À l'arrivée, c'est 600 000 euros en direct et 800 000 euros en indirectement pour les entreprises cantaliennes, précise C. Teyssedou. C'est la preuve que le marché de la RHD était une belle cible. Maintenant, cela offre une belle carte de visite pour nous à l'avenir". Pour sa part, Michel Lacoste, président du Cif, estime que "pouvoir trouver de nouveaux marchés et établir des contacts commerciaux à toutes les entreprises qui fabriquent du cantal n'est pas négligeable". "Cela nous a permis de faire connaître notre département et la qualité de notre offre touristique, ajoute Solange Escure, directrice des Gîtes de France Cantal. Faire gagner 50 week-ends et 50 séjours, c'est aussi montrer que nos adhérents savent s'investir".

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui