L'Union du Cantal 13 février 2008 à 00h00 | Par Renaud Saint-André

Moins d’accidents sur les routes : la peur du gendarme fonctionne !

Pour répondre à la volonté gouvernementale qui fait de la sécurité sur les routes une priorité nationale, les services de l’état ont élaboré un plan départemental.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Si les automobilistes ont intérêt à lever le pied, ce ne sera pas le cas des services de l’état... en termes de sensibilisation, de prévention et de répression sur les routes. Le préfet du Cantal estime en effet que les efforts de ces dernières années portent leurs fruits, et qu’il est donc logique de poursuivre sur cette lancée. Ce que Paul Mourier résume d’une formule : “Plus nous agissons, plus nous avons de résultats”. La plupart des opérations conduites en 2007 seront donc renouvelées dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière 2008 (PDASR). L’an dernier, l’état y a investi quelque 70 000 euros qui ont permis de générer un programme de 300 000 euros mis en œuvre dans le Cantal avec le soutien de collectivités et d’associations.
Le préfet du Cantal, Paul Mourier, aux côtés de la gendarmerie lors d’un contrôle de vitesse sur la RN 122.
Le préfet du Cantal, Paul Mourier, aux côtés de la gendarmerie lors d’un contrôle de vitesse sur la RN 122. - © R. S.-A.

Un plan départemental

Ce plan est décliné en quatre volets qui ont pour objet de répondre aux enjeux fixés par le document général d’orientation qui couvre la période 2004-2008 : alcool et drogue ; vitesse et équipements de sécurité ; sensibilisation des jeunes et des usagers vulnérables (motos, seniors, etc). Concrètement, cela se traduit,  par exemple, par des distributions gratuites d’alcootests, par les opérations de type “capitaine de soirée” conduites en partenariat avec les établissements de nuit et la Prévention routière, par les “PV de courtoisie” (avertissements) remis aux contrevenants par des collégiens. Autres exemples, la démonstration des dégâts occasionnés par un accident avec la complicité d’un cascadeur professionnel et de l’éducation nationale, la reconduction du forum Sécuri-15 avec le Conseil général, des rallyes réservés aux détenteurs d’un permis depuis moins de cinq ans, en partenariat avec le Crédit agricole Centre France, un rallye piéton ou moto, la mise à disposition de kits avec le Centre de documentation pédagogique, la sensibilisation des seniors avec la complicité de l’association Familles rurales, etc. 

Sensibilisation et répression

Mais c’est aussi un volet répression, que le préfet du Cantal ne cache pas. Les contrôles seront plus nombreux. Deux nouveaux radars fixes seront installés sur les routes du Cantal. Une moto banalisée sera mise à la disposition de la gendarmerie pour prendre en faute les automobilistes ou motards qui ne respecteraient pas la vitesse autorisée... 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,