L'Union du Cantal 19 octobre 2005 à 00h00 | Par Pascal Piganiol


Mission qualité : le moyen de passer des discours aux actes

Créée voici trois ans par la Chambre d´agriculture, la Mission qualité a réussi à organiser plusieurs filières et démontré que la qualité peut être synonyme de plus-value.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La qualité comme moyen de sortir les produits de l´agriculture cantalienne d´un marché banalisé et peu rémunérateur, ça fait des années qu´on en parle. Pour passer des discours aux actes, il manquait un outil, que la Chambre d´agriculture a créé voici trois ans : la Mission qualité, chargée d´accompagner toutes les initiatives des agriculteurs, coopératives ou entreprises visant à démarquer et valoriser des produits. Cette Mission, animée par Denis Bonneau, bénéficie du soutien financier du Crédit agricole, avec qui une nouvelle convention de trois ans a été signée le 10 octobre à Anglards-de-Salers : la banque s´est à nouveau engagée à financer ses actions à hauteur de 30 000 euros par an. "Rechercher la valorisation optimale des productions agricoles par des dynamiques collectives de différenciation des produits" : telle est la raison d´être de la Mission qualité, a rappelé Louis-François Fontant, président de la Chambre d´agriculture, qui a profité de cette signature pour faire un bilan des actions entreprises.

Un Label obtenu, une IGP en projet

Son premier dossier a été celui du Label rouge salers, qui a débouché sur l´obtention de ce signe officiel de qualité en septembre 2004. La Mission a accompagné l´association nationale constituée pour gérer ce label, jusqu´à la mise en oeuvre des procédures de certification et de contractualisation dans la filière. A ce jour, 150 éleveurs, 9 organisations de producteurs, un abattoir et un abatteur, 5 artisans-bouchers et 10 fournisseurs d´aliment du bétail ont obtenu l´agrément. Huit animaux sont abattus chaque semaine pour les besoins du Label rouge, dont le nombre de points de vente devrait passer de 5 à 10 d´ici la fin de l´année. L´objectif étant à moyen terme de traiter 35 carcasses par semaine. La valorisation atteint 2 F par kilo pour les animaux vendus sous Label, a indiqué le président Fontant. Toujours dans le secteur de la viande bovine, la Mission qualité a repris le dossier "Boeuf du Cantal" pour lequel elle tente d´obtenir une Identification géographique protégée (IGP) qui serait intitulée "Viande bovine des monts du Cantal".

Une diversification prometteuse

Pour l´heure, la CCP "Boeuf du Cantal" concerne 210 élevages par l´intermédiaire de trois organisations de producteurs. Elle fournit des génisses croisées salers/charolais à une cinquantaine de boucheries artisanales, essentiellement dans le Cantal et en région parisienne. Le volume des animaux présentés à la certification est en nette diminution : 1 433 en 2004 contre 2 170 en 2002. L´obtention de l´IGP devrait s´accompagner de la définition d´un prix garanti pour les éleveurs et d´un engagement sur les volumes de la part des opérateurs. Dans un autre domaine, la Mission qualité a accompagné la structuration d´une filière autour du développement d´une production de lentille blonde sur la Planèze de Saint-Flour. Démarrée avec 2 producteurs en 2002, elle en compte aujourd´hui 19 pour une surface totale de 25 hectares sur 35 communes. Une production rémunératrice puisque la lentille se commercialise autour de 1,90 euro le kilo, sur la base d´un rendement qui a atteint cette année 15 quintaux à l´hectare. Enfin, la Mission qualité a aidé un groupe d´éleveurs de la région de Mauriac à mettre en place une filière d´approvisionnement de la boucherie du supermarché Champion de Mauriac.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui