L'Union du Cantal 22 juillet 2014 à 08h00 | Par J-M.Authié

Masters de Pétanque 2014 : Une logistique impressionnante pour un rendez-vous réussi

La 16e édition des Masters de pétanque a fait une halte de trois jours à Aurillac. Pour cette deuxième étape, le public et le soleil étaient au rendez-vous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aux côtés des vainqueurs de l’étape d’Aurillac, Thierry Leymarie (Nenes events), à gauche, s’est réjouit du succès des Masters.
Aux côtés des vainqueurs de l’étape d’Aurillac, Thierry Leymarie (Nenes events), à gauche, s’est réjouit du succès des Masters. - © J-M.Authié

Pas le temps de dire ouf que tout s’enchaîne. L’équipe de Quaterback plie les gaules, avant de rentrer à la maison quelques heures puis de remettre le couvert la semaine prochaine du côté de l’Alsace, à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) plus exactement. Les Masters de pétanque, c’est une mécanique bien huilée depuis 1999 et un concept qui fait mouche auprès des médias. Aurillac était la deuxième étape d’une compétition 2014 qui réunit, comme depuis l’origine de la compétition, les meilleurs joueurs du monde de pétanque. Mais au-delà du sport, car la pétanque est bien un sport, il y a toute une logistique derrière les Masters.


De Quaterback à “Nenes”


Cette  logistique  est  assurée  par l’agence Quaterback créée voici 15 ans par Denis Naegelen. Désormais, le président peut compter sur une équipe solide qui ne ménage pas ses efforts. “À Aurillac, nous sommes arrivés mardi soir. Cela demande du temps et de l’énergie car nous avons cinq heures de montage (tribunes, terrains, annonceurs...). Une fois la compétition terminée, il nous faut tout juste une heure et demie pourtout ranger”, explique l’organisation. Mais pour Aurillac, l’étape était quelque peu différente. En effet, c’est une société privée qui a acheté la manifestation alors qu’habituellement, c’est une collectivité qui s’engage. Voilà presqu’un an, Thierry Leymarie a créé sa société, Nenes events, qui fait dans l’événementiel sportif. “Ce sont près de 33 000 euros investis pour acheter les Masters. Le but à la base est simple : dynamiser l’image de la ville, du département. Si la société de Thierry Leymarie, “Nenes” pour les intimes, est novice dans la profession, le patron a lui l’habitude d’organiser des séjours depuis pas mal de temps. Cela date de l’époque (fin des années 1990) où il tenait les rênes d’un établissement sur les bords du lac de Crandelles. Les “sorties” entre amis, voire les amis des amis, étaient déjà de mise pour se rendre du côté de Geoffroy-Guichard (AS Saint-Étienne). Ensuite, l’expérience hôtellerie-restauration du Chaudron à Aurillac a conforté Thierry Leymarie dans son aptitude à organiser des produits clé en main, toujours dans le domaine sportif. Avec un carnet d’adresses bien fourni, Nenes a eu, de plus, l’opportunité de devenir mandataire pour Couleurs voyages, agence de voyage spécialisée. Le cap a donc été franchi pour s’offrir une nouvelle aventure. “Les Masters, c’est mon premier gros événement, et je suis vraiment ravi de la tournure. D’autant que j’avais décidé d’utiliser l’événement pour promouvoir le National d’Ytrac, et donner à ma façon un coup de main à son président.” Pari réussi puisqu’ils étaient une bonne dizaine des Masters le lendemain à Ytrac.

 

Sarrio, Fournier et Rousseau, "maîtres" à Aurillac


A Aurillac, l’étape des Masters de pétanque aura eu le mérite de tordre le cou à un préjugé : la météo. Avec une moyenne de 35° à l’ombre jeudi et vendredi aux abords du Prisme, les amateurs de boules auront été gâtés. Tout d’abord les jeunes (8 à 15 ans), avec pas moins de 32 triplettes inscrites pour une victoire du trio girondin Alexis Fontaine, Lucas Lescure et Guillaume Bernal. Ensuite, le public a répondu présent avec une journée du vend- redi qui a fait le plein dès 10 heures, heure choisie par l’organisation pour lancer les quarts de finale. Tout le monde n’avait d’yeux que pour les multiples champions du monde Suchaud, Fazzino, Hureau, Rocher... D’ailleurs, le trio Suchaud (en bas à gauche), tenant du titre et vainqueur de la première étape à Figeac, affrontait l’équipe aurillacoise composée d’Armand Delamaide, Anthony Couderc et Olivier Rouby (en bas à droite). La “surprise” est venue en demie avec la victoire de Sarrio face à Suchaud. La superbe triplette Chris- tophe Sarrio, Romain Fournié et Sébastien Rousseau s’imposera en finale. En dominant sans partage (13-3) Emmanuel Lucien, Sébastien Da Cunha et Thierry Bezandry, déjà finalistes à Figeac.

 

Vidéo de L'Union : quart de finale Delamaide - Suchaud

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui