L'Union du Cantal 10 octobre 2012 à 14h33 | Par Renaud Saint-André

Ma maison, Ma planète - Bien dans ma maison peut aussi faire du bien à ma planète

Dans le cadre des journées régionales “Ma maison, ma planète”, des particuliers ouvrent leurs maisons respectueuses de l’environnement et témoignent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Préserverl’environnement revient souvent à faire des économies substantielles.C’est ce que démontreront les visites gratuites organisées dans le cadre de l’opération régionale “Ma maison, ma planète”, déclinée dans les trois arrondissements du Cantal, les 20 et 21octobre.Pour cette nouvelle édition, les sites retenus par les deux “Espaces info énergie” du département (PactCantal et Bois énergie15) privilégient l’excellence et l’innovation en matière d’aménagements et de constructions éco-responsables. Et c’est justement sur une réalisation exemplaire que les partenaires de l’opération ont présenté en amont le programme 2012: la ferme pédagogique de Daudé, sur la commune d’Omps, en Châtaigneraie. Deux bâtiments transformés en hébergements de groupes: une ancienne grange entièrement rénovée et une construction moderne.
- © Renaud Saint-André

Un bon exemple, à Omps


Le cabinet de Simon Teyssou, chargé de cette réalisation, a répondu à la fois aux exigences de la communauté de communes Cère et Rance, propriétaire du domaine, et à celles de Christophe Puech, gérant de cette structure éducative qui accueille des groupes d’enfants ou d’adultes, ­valides ou handicapés.Sa conception et son équipement -notamment la chaudière automatique à bois de 80kW- en font un modèle d’autant plus intéressant que son gestionnaire peut dresser un bilan objectif, après bientôt quatre ans de fonctionnement. “Le bois qui a été très utilisé dans la construction et la rénovation intérieure vieillit bien et conserve un côté chaleureux.Le parquet dans les chambres surprend ceux qui sont davantage habitués au carrelage froid”, remarque Christophe Puech. Il signale l’importance accordée aux ouvertures (fenêtres, baies...) qui doivent à la fois apporter la lumière, tempérer l’intérieur du bâtiment, accessoirement le ventiler...et naturellement s’intégrer au mieux dans un projet architectural. De la même manière, les visiteurs des sites participants aux portes-ouvertes “Ma maison, ma planète” devraient apprécier le témoignage de celles et ceux qui agissent déjà pour le développement durable et en tirent les premiers enseignements d’une construction réalisée avec des technologies innovantes, des matériaux sains, de l’énergie renouvelable, etc. Les collectivités locales s’intéressent également de près au sujet, comme l’a confirmé le maire et conseiller général de Saint-Mamet qui relève sur le territoire de la communauté de communes un projet de ­méthanisation agricole, une étude de ­chaufferie au bois pour des bâtiments publics, la mise en service d’une centrale hydroélectrique sur la Cère, un projet éolien à Saint-Saury...Il se félicite par ailleurs du soutien du Département pour le développement de ­l’énergie photovoltaïque et de son implication pour la mise en musique de la filière bois, à la marge de progression considérable.    



Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui