L'Union du Cantal 07 décembre 2011 à 14h51 | Par P.Olivieri

Logis du Cantal - Les Logis cantaliens font la différence

Nouvelles adhésions, retours clientèles positifs, clip vidéo en projet...la vie est belle pour les Logis duCantal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec quatre nouveaux établissements adhérents en 2011 et trois recrues prévues au printemps 2012, les Logis du Cantal se portent bien, a affiché vendredi 2 décembre leur président Gérard Roussilhe à l’occasion de l’assemblée générale de la fédération qui se tenait pour la première fois à Aurillac. “Notre chaîne est de plus en plus attrayante, s’est ainsi félicité le patron de l’Hôtel des voyageurs au Rouget. Notre force tient dans un accueil convivial et familial, dans une cuisine faite par le patron ou la patronne, toujours avec l’esprit du terroir.” Une qualité hôtelière et d’accueil évaluée ici par un nom-bre de cheminées et celle de la cuisine par les cocottes. Le réseau cantalien peut ainsi s’enorgueillir de 15 établissements auréolés de trois cheminées, 25 référencés avec deux cheminées et sept avec une seule. Côté restauration, ils sont onze à disposer de trois cocottes, 26 de deux cocottes et neuf d’une cocotte. Un palmarès - dans la mouvance nationale - auquel s’ajoutent deux tables d’exception (sur les 18 du réseau national) : celle de Louis-Bernard Puech à Calvinet et l’Auberge fleurie à Montsalvy. Mais ce qui satisfait le plus le bureau des Logis cantaliens, ce sont les résultats du suivi qualité réalisé à partir des courriers adressés par la clientèle : sur 90 courriers reçus cette année, 63 étaient élogieux, 19 concernaient des demandes d’information et huit seulement exprimaient une plainte. “Dont aucune grave”, relevait Gérard Roussilhe, notant par ailleurs la diminution de ces réclamations d’année en année. Quant aux pré-audits réalisés par une salariée du réseau en amont des visites de l’organisme certificateur (pour le renouvellement de l’agrément Logis ou une demande de classement supérieur), ils sont toujours appréciés des hôteliers qui bénéficient ainsi de précieux conseils. “La qualité est au rendez-vous”, a confirmé le Gersois Nicolas Mirouze, vice-président international des Logis, qui a indiqué que les audits planifiés en 2012 allaient être différés, du fait que la totalité des établissements du réseau a été visité. 2012 sera donc une année blanche, les Logis préférant consacrer le budget de ces visites à la communication. Néanmoins, les établissements qui ont entamé des travaux et désireux de prétendre à un classement supérieur seront visités, a-t-il précisé.
Gérard Roussilhe s’est félicité de l’adhésion de quatre nouveaux établissements.
Gérard Roussilhe s’est félicité de l’adhésion de quatre nouveaux établissements. - © P.O.

Bientôt un clip vidéo

Au titre des projets pour 2012, l’assemblée a approuvé la réédition de sets de table, visiblement très appréciés, et la diffusion de porte-documents à l’effigie des Logis que les hôteliers pourront placer dans leurs chambres. Toujours en matière de promotion, la fédération cantalienne devrait reconduire sa participation au salon de Bruxelles - jugé porteur - avec l’Entente Vallée du Lot en réduisant cependant les coûts de ce déplacement. Sont également programmés deux autres salons : celui de Lyon et un second, toujours à Bruxelles. Afin d’accroître encore la notoriété de son réseau, elle a proposé la réalisation d’un clip vidéo qui sera dans un premier temps diffusé sur l’aire du Garabit (sur l’A 75) afin de compléter la carte départementale installée sur le site. Bien sûr, les 47 membres des Logis Cantal ne pourront y figurer, la vidéo privilégiant la mise en avant des savoir-faire et de l’accueil de ses membres. Ce projet, très bien accueilli dans la salle, pourrait ensuite être décliné dans d’autres sites touristiques du département (Salers,...). Nicolas Mirouze invitant pour sa part à intégrer la vidéo sur les sites individuels de chaque adhérent. Ce dernier a fait état de la modernisation du réseau national des Logis et de son développement à l’international : après les Logis belges, luxembourgeois et italiens, fin 2010, ce sont les Pays-Bas et l’Espagne qui ont rejoint la première chaîne hôtelière indépendante d’Europe forte désormais de 2 800 établissements pour un chiffre d’affaires total fin 2010 de plus de 60 millions d’euros (+ 13 %/2010, avec une clientèle majoritairement étrangère : 57 %).

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,