L'Union du Cantal 02 décembre 2009 à 16h13 | Par P. OLIVIERI

Les Victoires de l’accessibilité lèvent le voile sur le handicap mental

La participation du grand public est allée au-delà de l’espérance de l’association, avec plus de 2 500 votants pour le concours des Victoires de l’accessibilité. Déjà une victoire en soi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Abolir les notions de “normalité” et de handicap ou du moins faire tomber les œillères d’une société qui trop souvent encore détourne son regard des personnes affectées d’un handicap mental : telle était l’ambition des Victoires de l’accessibilité, initiative de l’Unapei engagée pour les 50 ans d’actions des quelque 600 associations que l’Union nationale fédère. Une ambition devenue réalité, le temps d’un après-midi du moins, dans l’atrium du Conseil général grâce au volontarisme de l’Adapei du Cantal et de ses partenaires. “Ne me regarde pas sans me voir, citoyen”, “Je veux que les gens me regardent et me respectent comme je suis, tant pis si c’est pour me faire remarquer, ça me plaît !”, “J’aimerais bien que les gens viennent me voir pour discuter”... Autant de messages et d’interpellations lancés au visage des “valides”, par les acteurs handicapés du spectacle concocté par Claire Genniaux pour introduire cette cérémonie des Victoires.

Alain Costes n’a pas hésité à “donner de sa personne” pour attirer le regard sur le handicap.
Alain Costes n’a pas hésité à “donner de sa personne” pour attirer le regard sur le handicap. - © P.O.

Contribuer au “vivre ensemble”

Et, une fois n’est pas coutume, les projecteurs étaient bien tournés vers toutes celles et ceux qui ont décidé de dépasser cette cécité environnante, à travers des initiatives et réalisations multiples : des terrains de pétanque aux planches d’un théâtre, d’une partie de pêche au monde de l’entreprise dit “ordinaire”... Quatorze projets avaient ainsi été déposés par les établissements de l’Adapei pour concourir aux Victoires de l’accessibilité dans des domaines très divers : sport, musique, théâtre, Internet... Un concours où il s’agissait de récompenser non pas la performance, mais bien les efforts des uns et des autres pour vivre ensemble au-delà des différences. Un “vivre ensemble” qui suppose certes d’ôter les obstacles physiques du quotidien mais aussi d’adapter un certain nombre de sites aux difficultés de compréhension des personnes présentant un handicap mental : entreprise, supermarché, etc.

“Notre objectif était d’abord d’attirer le regard mais aussi d’être heureux ensemble, a expliqué Alain Costes, le dynamique président de l’Adapei. Nos enfants n’ont pas choisi d’être comme ils sont mais il ne s’agit pas de pleurer sur soi, il faut regarder devant”. Aller de l’avant, comme ont encouragé à le faire bon nombre des plus de 2 500 Cantaliens qui se sont associés au vote. Une mobilisation qui, pour l’Adapei, constitue une première et belle victoire.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,