L'Union du Cantal 13 juillet 2006 à 00h00 | Par P.Piganiol

Les producteurs laitiers veulent des explications

La section régionale laitière de la FRSEA et la section laitière de la FDSEA demandent aux producteurs d’écrire aux entreprises qui ne respectent pas les accords.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La section régionale laitière de la FRSEA constate dans un communiqué que “la majorité des entreprises, privées et coopératives, ne respectent plus les accords nationaux sur le prix du lait, obligeant les producteurs à réagir face à ce manque de crédibilité”. Elle a donc décidé d’inviter chaque producteur de lait à “demander des explications à sa propre entreprise”. “Sans réponse crédible, les producteurs remettront en cause les accords et aucune négociation sur la grille ne sera possible”, ajoute la section laitière, qui dit “comprendre d’autant moins ces baisses supplémentaires dans la région que nous avons des produits à valeur ajoutée qui devraient au contraire tirer les prix vers le haut”.

Ecrire aux entreprises
Dans son communiqué, la FRSEA Auvergne “appelle avec la plus grande solennité les entreprises à respecter les accords sur le prix du lait dès la prochaine paye de lait”, et prévient que “des actions syndicales sont probables dans les prochains jours”. Message relayé dans le département par la section laitière de la FDSEA : “Nous demandons à chaque producteur d’adresser un courrier aux entreprises qui ne respectent pas les accords”, indique Chantal Cor, présidente de la section laitière. Un courrier type, disponible auprès de la FDSEA, peut être utilisé. Il est ainsi libellé : “Je constate que vous avez encore baissé le prix du lait (prix de base ou prélèvements supplémentaires). Je tiens à vous faire part de mon désaccord total avec vos pratiques. Je vous demande de cesser immédiatement ce prélèvement et de me retourner les sommes indûment perçues”...

“Demander le remboursement"
Nous, responsables syndicaux, ne pourrons rien si les entreprises ne sentent pas une pression de la base. Il en va de notre responsabilité à tous de faire cette démarche, faute de quoi nous continuerons à assister impuissants à des baisses de prix du lait”, dit-elle, en indiquant que la section laitière va aller à la rencontre des entreprises dès la semaine prochaine. Chantal Cor précise enfin que la FDSEA soutient la revendication exprimée par les Jeunes agriculteurs du Cantal, qui ont demandé la semaine dernière un paiement anticipé de l’aide directe laitière, prévu cette année en décembre seulement. “Nous demandons à nos élus politiques de nous soutenir pour faire aboutir cette revendication”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui