L'Union du Cantal 03 octobre 2014 à 08h00 | Par C.Fournier

Les producteurs de Massiac associés à la semaine du goût

Dans le cadre de la semaine du goût et conformément à la volonté de la communauté de communes, les producteurs locaux du pays de Massiac sont associés à la manifestation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans ces paniers, le pays de Massiac est à déguster.
Dans ces paniers, le pays de Massiac est à déguster. - © C.Fournier

Tout au long de la semaine du 13 au 19 octobre, la communauté de communes du pays de Massiac mettra en valeur les producteurs de son territoire et leurs productions, à travers plusieurs animations : produits locaux au menu des cantines scolaires et Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad), interventions de producteurs dans les écoles, dégustation de produits locaux, etc. Ces différentes propositions s'inscrivent dans une stratégie globale de valorisation agricole des produits du pays de Massiac à travers une étude en cours. Quant à l'enjeu, il correspond ni plus ni moins à enclencher une dynamique dans laquelle les producteurs sont encouragés à s'inscrire. En effet, avec quelque 350 repas par jour fabriqués pour les écoles et maisons de retraite, actuellement commandés en majeure partie dans les centrales d'achat, il y a un créneau pour eux.


Une semaine goûteuse


Et c'est aussi plein d'entrain que les différents  acteurs de la démarche se sont réunis le 29 septembre pour dévoiler le programme de la semaine du goût au pays de Massiac. Marie-Paule Quairel, présidente de la com com, soulignait ainsi "cette rencontre entre population et producteurs, générée par cette étude encore en cours et de laquelle ont surgi des idées". Objectif : "créer une vitrine économique et identitaire du pays de Massiac". Pour Pierre Chabasseur, vice-président encharge des affaires économiques, cette étude a mis en évidence "l'importance  de  faire  le  lien entre les différents producteurs, une  cinquantaine,  comptabilisés au pays de Massiac. Notre but est d'accompagner tout le monde et d'impulser, par là même, une nouvelle dynamique". Autre objectif : "Installer le maximum de jeunes agriculteurs et freiner d'autant la désertification." Pour Jacques Couvret, maire de Saint-Poncy et membre du bureau, "cette opération présente enfin l'intérêt de structurer les producteurs. Nous avons des atouts en misant sur la qualité des produits et leur origine, notamment à travers les circuits courts". Mais, préviennent-ils tous, il faudra du temps. La démarche est de longue haleine. Elle se poursuivra dans un futur proche à travers "Les rencontres occitanes"des Palhas du 18 au 26 octobre, et les 25 et 26 octobre, dans le cadre de la Foire aux pommes.


Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,