L'Union du Cantal 13 août 2012 à 14h24 | Par Propos recueillis par Frédéric Chabaud

Les principaux élus cantaliens dévoilent leurs destinations de vacances

Comme tout le monde, nos élus s'octroient quelques jours de répit. Certains restent dans la région, d'autres s'envolent pour des horizons plus lointains. Indiscrétions

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alain Calmette, Vincent Descœur, Pierre Jarlier, Jacques Mézard, Alain Marleix, René Souchon, ont pris des routes différentes cet été.
Alain Calmette, Vincent Descœur, Pierre Jarlier, Jacques Mézard, Alain Marleix, René Souchon, ont pris des routes différentes cet été. - © F. Chabaud

C’est une année riche en campagnes électorales qui s’achèvent pour certains de ces élus cantaliens aux responsabilités nationales, régionales, départementales, et locales. En ce mois d’août, la session du Parlement étant terminée avant de reprendre en septembre, les politiques cantaliens ont misé sur des destinations différentes pour se ressourcer. Si les ministres ont eu pour mot d’ordre de rester disponibles et joignables, nos élus se sont parfois autorisés des excursions un peu plus lointaines, voire exotiques. Tout en restant connectés sur la vie locale, certains voient là un moment privilégié à partager en famille qui, le reste de l’année, pâtit souvent de leur rythme quotidien. L’Union du Cantal a interrogé pour l’occasion les cinq principaux élus du département et le président du conseil régional Auvergne. Parmi eux, seul le sénateur et président de la Caba, Jacques Mézard, ne fait pas de pause cet été. Tous se sont prêtés au petit jeu du questionnaire :

 

Où passez-vous vos vacances ?

Alain Calmette, député-maire d’Aurillac : “Au Maroc, à Marrakech, Mekness et Essaouira”.

Vincent Descœur, président du Conseil général : “Je passe une grande partie de l’été dans le Cantal, beaucoup de temps dans mon jardin, tôt le matin, et je partage des moments conviviaux avec des amis auxquels je ne peux malheureusement pas consacrer assez de temps le reste de l’année et souvent autour d’un repas que je confectionne moi-même. Et je pars pour un voyage surprise avec ma famille. Cette année, notre voyage nous conduit en Andalousie (Séville et Cadix)”.

Pierre Jarlier, sénateur-maire de Saint-Flour : “J’ai la chance d’habiter dans un beau village dans la vallée de la Truyère. Je partage le plaisir de recevoir ma famille et mes amis avec ma compagne qui aime beaucoup notre région. Nous passons aussi quelques jours entre mer et montagne en Corse”.

Alain Marleix, député du Cantal : “Je passe la plupart de mes vacances chez moi, à Molompize, où je peux profiter de mes six petits-enfants. M­ais je continue d’assurer mes obligations avec des inaugurations, telle que la foire aux antiquaires à Massiac, des déplacements dans les communes de ma circonscription pour les fêtes notamment à Riom-ès-montagnes pour la fête du bleu, à Condat pour la foire bio, à Montgreleix pour l’Aiguade...”.

René Souchon, président du Conseil régional : “Je passe mes vacances à Malzieu Ville, en Lozère, dans ma maison familiale. C’est un très bel endroit, idéal pour me ressourcer, non loin de l’Auvergne”.

 

Combien de temps partez-vous ?

A. C. : “Dix jours, entre la fin de la session parlementaire et la préparation du festival Éclat”.

V. D. : “Deux semaines. Une semaine, en juillet et une autre en août”.

P. J. : “En général, j’essaie de prendre une quinzaine de jours après la Festa del Païs, mais je reste toujours en contact avec mon équipe en cas de besoin”.

A. M : “Restant dans le Cantal, la durée n’est pas véritablement quantifiable”.

R. S. : “Je prends en général trois semaines de vacances l’été, mais je reste bien évidemment connecté grâce à mon Ipad et je suis en lien étroit avec les services de la Région pour gérer les dossier courant”.

 

Quelles sont vos activités de loisirs ?

A. C. : “Visites, balades, mer, farniente”.

V. D. : “J’alterne lecture, visites de sites et monuments et... repos, après un printemps plutôt éprouvant. J’essaie de profiter de mes enfants et de partager de bons moments avec eux”.

P. J. : “Randonnée, partie de pêche ou balade à vélo sont des moments privilégiés pour me ressourcer et surtout m’aérer. Et c’est aussi un bonheur pour moi de faire la cuisine pour mes invités. Cette année, j’ai participé au 20e anniversaire de la fête du four de mon village”.

A. M. : “Je fais toujours un peu de piscine pour ma rééducation suite à mon accident où j’ai eu les deux jambes brisées”.

R. S. : “Je profite de mes vacances pour faire du vélo en Margeride, mais aussi dans le Cantal proche. C’est une véritable passion, grâce à laquelle je m’évade et reste en forme. Et mon emploi du temps ne me permet pas toujours d’exercer ce sport”.

 

Les vacances sont également souvent propices à la lecture. Avez-vous pour l’occasion un livre de chevet ?

A. C. : “Un polar, “Le Chinois”, de Henning Mankell”.

V. D. : “Je lis beaucoup et souvent plusieurs livres en même temps. je viens de terminer “La liste de mes envies” de Grégoire Delacourt, et je lis actuellement “Du domaine des murmures” de Carole Martinez et “La sirène”, un polar de Camilla Lackberg”.

P. J. : “Durant l’année je lis déjà beaucoup, alors je profite de mes quelques jours de repos pour m’adonner à ma passion, la musique. Je joue du piano, seul ou avec des amis musiciens”.

A. M : “Je suis un grand lecteur de biographie et d’Histoire. J’en lis actuellement plusieurs comme “Femmes de dictateur” de Diane Ducret, “La vie quotidienne des Français sous louis XV” de Guy Chaussinand-Nogaret, “Les secrets du vatican” de Bernard Lecomte, un ouvrage sur la vie de Fouquet et un autre sur la vie de Henri IV”. R. S. : “Je savoure “Le voyage de Magellan - 1519-1522”, un magnifique ouvrage qui retrace l’épopée de ce célèbre navigateur”.

 

Un ou des dossiers vous suivent-ils ? si oui, lesquels ?

A. C. : “Examen de la mission “Politique des territoires”, dont je serai le rapporteur pour avis à l’Assemblée à la rentrée”.

V.D. : “Quand je suis dans le Cantal, je passe régulièrement au Conseil général et contacte quotidiennement mes plus proches collaborateurs. Et mon blackberry m’accompagne pour les dossiers. À partir du 15 août, je vais préparer ma rentrée politique, ainsi que le congrès des Élus de la montagne que je préside, qui est un rendez-vous important pour moi et qui se déroulera en Corse en octobre”.

P. J. : “Bien évidemment, je continue à suivre mes dossiers autant sur le plan local que national. Ils sont nombreux et nécessitent un travail permanent. Je prépare notamment la prochaine assemblée générale des maires du Cantal et les États généraux des collectivités territoriales qui auront lieu en octobre au Sénat”.

A. M : “Je reste en contact avec mes permanences à Saint-Flour et Mauriac. Depuis le début de l’été, j’ai réalisé quelque 70 interventions auprès des personnes qui sont venus dans mes permanences. Mais je m’attelle actuellement au dossier des sous-préfectures, suite à l’annonce des mesures inquiétantes au dernier conseil des ministres sur la fermeture de certaines”.

R. S. : “Je reçois toutes les semaines les courriers qui me sont adressés, ainsi que les notes réalisées par les agents de la collectivité auxquels j’apporte immédiatement des réponses afin que l’activité continue. Il est important de maintenir le meilleur service public possible même en période estivale. L’avenir de l’Auvergne n’attend pas !”.

 

 

 

 

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,