L'Union du Cantal 15 septembre 2004 à 00h00 | Par Benoît Parret

Les premiers Cantaliens en finale nationale de labour !

Vainqueurs de la finale régionale, Benoît Guibal et Stéphane Raynal ont terminé7e de la finale du championnat de France de labour à plat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les deux représentants du Massif central, Stéphane Raynal et Benoît Guibal, ont terminé 7e sur 11 de la finale nationale de labour à plat qui s´est déroulée dimanche 13 septembre à Plumaudan, dans les Côtes d´Armor. Les deux Cantaliens reviennent de Bretagne très satisfaits. "Nous ne sommes pas mécontents de notre classement, souligne Benoît Guibal. Nous avons également eu un très bon accueil". C´est la première fois qu´une équipe du Cantal participait à ce niveau de la compétition, où certains viennent "armés" pour gagner et avec une tout autre expérience, étant originaires de zones de culture. Une semaine avant, à l´ouverture de la finale régionale de labour à Ceaux d´Allègre en aute-Loire, les représentants du Cantal plaisantaient en se disant : "La Bretagne est bien loin". Le soir-même, Benoît Guibal et Stéphane Raynal décrochaient le titre régional… et leur billet pour la Bretagne. Les Cantaliens étaient les premiers surpris de cette victoire acquise devant 21 autres équipes d´Auvergne et du Limousin. Sur la plus haute marche du podium, ils prenaient même conscience que quelques jours seulement les séparaient du niveau supérieur.

Une belle surprise

"Au niveau départemental, nous sommes les mieux préparés avec une charrue quelque peu améliorée, précise Stéphane Raynal, le chauffeur du tracteur. Au niveau régional, nous sommes de purs amateurs face à des équipes qui visent véritablement le podium avec déjà du matériel de compétition". A Ceaux d´Allègre, la terre volcanique était difficile à travailler et "pimentée" de beaucoup de pierres. "Nous avons bénéficié de la charrue la mieux adaptée ce jour-là avec un trisocs lourd et des déversoirs pas trop longs, analyse Benoît Guibal qui officie en tant que commissaire. Et puis à Chaudes-Aigues, le peu que nous labourons n´est pas très bon. Cela nous a donné pour une fois un petit avantage".

Trois jours de compétition

Pour cinq jours, les deux hommes ont quitté leurs exploitations et leurs troupeaux d´aubracs respectifs en s´appuyant l´un sur son frère, Christophe, l´autre son père, Gérard, avec qui ils sont chacun associés en Gaec. "Autrement, ce ne serait pas possible", estiment-ils. Stéphane Raynal a pris son camion pour charger le tracteur et la charrue. Les JA de Chaudes-Aigues ont participé financièrement à la préparation de cette dernière. La structure départementale des Jeunes Agriculteurs remboursera les frais de transport. Pour la première fois, une équipe du Cantal a donc accèdé à la finale nationale de labour. "Le championnat départemental?reste?très modeste, soulignent Stéphane Raynal et Benoît Guibal. Au plan régional, cela devient plus sérieux et nous sommes très heureux de notre titre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui