L'Union du Cantal 18 avril 2018 à 08h00 | Par Jean-Marc Authié

Les Français devront s’habituer à appliquer un taux sur le revenu

La campagne 2018 de déclaration des revenus est ouverte avec deux nouveautés notables : le prélèvement à la source et l’abaissement du seuil pour la déclaration en ligne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Cantal a lancé sa campagne de déclaration des revenus la semaine dernière dans les locaux aurillacois de la Direction générale des finances publiques. C’est Christian Moriceau, directeur, qui s’est chargé de présenter les nouveautés pour 2018, déclinant les préconisations de son ministre de tutelle, Gérald Darmanin. “Les déclarations d’impôts sur le revenu ont déjà commencé à être reçues par les usagers. Elles ont été remises à La Poste depuis le 4 avril et 85 % des plis ont d’ores et déjà été distribués, indiquait M. Moriceau. Le 23 avril au plus tard, tout le monde aura reçu sa déclaration.”

La direction départementale des Finances publiques sous la responsabilité de Christian Moriceau.
La direction départementale des Finances publiques sous la responsabilité de Christian Moriceau. - © J.-M. A

Impôt à la source : “On n’y échappera pas !”

Cette année, la campagne déclarative est placée par le ministère sous l’appellation “l’impôt s’adapte à votre vie”. “Les deux principales informations de cette campagne, c’est le prélèvement à la source qui va être mis en place et puis l’abaissement du seuil de déclaration en ligne”, insistait le directeur départemental des Finances publiques. Concernant l’impôt à la source, “on n’y échappera pas !” Les modalités de recouvrement de l’impôt 2018 - sur les revenus 2017 - “sont inchangées cette année. On continue de déposer dans les conditions habituelles et ce sera toujours le cas car il y aura toujours une obligation déclarative. Le prélèvement à la source n’est que la réforme d’une modalité de recouvrement”. Pour les Finances publiques, cette campagne est l’occasion de poursuivre et finaliser la fiabilisation des coordonnées bancaires et les enfants à charge. “Les contribuables usagers devront valider, compléter ou rectifier les informations relatives à leur état civil, ainsi que les noms, prénoms, dates et lieu de naissance des mineurs de plus de 15 ans. On va attribuer un numéro fiscal aux enfants afin de les préparer à leur entrée dans le monde du travail.” Ces précisions apportées, il est important de mettre les choses au clair pour celles et ceux qui, dans les prochains jours, devraient, ou pas, s’arracher les cheveux au moment de remplir leur déclaration. D’autant que déclarer en ligne - qui n’est en rien obligatoire malgré une volonté affichée de la développer - donnera plus d’informations sur le futur prélèvement à la source. En effet, sur les 87 861 foyers fiscaux cantaliens, 38 000 sont déjà télédéclarants “et 23 000 de plus sont attendus cette année. Les foyers dont la résidence principale est équipée d’un accès internet et dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 15 000 €, doivent faire leur déclaration en ligne”. L’avantage : le portail internet des impôts est accessible 24 h/ 24, 7 jours sur 7, d’un ordinateur, d’une tablette et même d’un smartphone. D’un point de vue pratique, on peut télédéclarer jusqu’au 22 mai minuit (17 mai minuit pour le papier).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui