L'Union du Cantal 14 février 2007 à 00h00 | Par P.Piganiol

Les entrepreneurs des territoires se fédèrent au niveau régional

Les syndicats des entrepreneurs de travaux agricoles, forestiers et ruraux de la région vont créer une fédération auvergnate. Avec l’objectif de renforcer leur organisation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les présidents des syndicats du Cantal, du Puy-de-Dôme et de l’Allier côte-à-côte à Lafeuillade.
Les présidents des syndicats du Cantal, du Puy-de-Dôme et de l’Allier côte-à-côte à Lafeuillade. - © L'Union du Cantal
Les syndicats des entrepreneurs des territoires (entrepreneurs de travaux agricoles, forestiers et ruraux) des départements du Cantal, de l’Allier et du Puy-de-Dôme ont décidé de se doter d’une fédération régionale. Leurs trois présidents ont présenté le projet le 3 février à Lafeuillade-en-Vézie devant l’assemblée générale annuelle du syndicat cantalien, réuni sous la présidence de Gilbert Missonnier. Une quarantaine de personnes ont participé à la rencontre, qui a permis d’évoquer les nombreux sujets de préoccupation de la profession, du prix de l’énergie aux nouvelles réglementations sur la circulation ou en matière sociale.
Structurer une organisation régionale
“Nous avons lancé une offre d’emploi pour recruter un animateur régional”, a expliqué Patrice Grand, président du syndicat du Puy-de-Dôme et administrateur national. “L’objectif est de structurer notre organisation, et de la doter d’un permanent pour développer nos services et l’information de nos adhérents,” poursuivait-il, en indiquant que l’idée était de susciter la création d’un quatrième syndicat départemental en Haute-Loire qui, pour l’heure, n’en dispose pas. Autre sujet d’actualité : l’énergie. Gilbert Missonnier a d’abord rappelé que les entreprises pouvaient bénéficier d’un remboursement partiel de la TIPP (Taxe intérieure sur les produits pétroliers) au titre du deuxième semestre 2006. “Même si ce n’est pas gagné, nous demandons la reconduction de cette mesure en 2007”, a ajouté Patrice Grand, en faisant valoir “qu’en trois ans, les charges de carburants de nos entreprises ont augmenté de 30%”. En attendant, la Fédération nationale met en place des stages de formation à la conduite économique des engins...
De l’énergie à revendre...
La profession s’intéresse aussi aux nouvelles énergies, qui pourraient être sources de développements d’activités pour les entrepreneurs des territoires : les huiles végétales, mais aussi le bois-énergie. “Nous souhaitons structurer un réseau d’entreprises spécialisées dans la transformation de déchets des travaux forestiers pour alimenter les chaudières automatiques au bois”, a annoncé le représentant national. Enfin, le syndicat avait invité deux conseillères de la Mutualité sociale agricole pour informer ses adhérents sur deux évolutions réglementaires : les réductions de charges sociales pour les travailleurs occasionnels, dont les entreprises du secteur peuvent maintenant profiter, a expliqué Anne-Marie Modenel, conseillère en protection sociale. Et la nouvelle réglementation sur la circulation des engins, dont l’application a été retardée, mais qui va s’imposer à compter du 1er mars 2007, a exposé Céline Rigal, conseillère prévention à la MSA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui