L'Union du Cantal 29 septembre 2010 à 11h30 | Par B. Boissier

Les dossiers “auvergnats” de l’État

Le préfet d’Auvergne a fait un tour d’horizon des dossiers prioritaires de l’État dans la région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Devant le Club de la Presse d'Auvergne, Patrick Stefanini a évoqué les priorités de l'État dans la région. Parmi les plus importantes : l'emploi, "avec la volonté de développer la formation en alternance" ; l'aménagement du territoire, et notamment "la création d'une ligne ferroviaire à grande vitesse, qui profiterait à l'ensemble du Massif central" ; la sécurité des biens et des personnes, et surtout la sécurité routière "qui affiche des résultats médiocres dans notre région" ; l'agriculture, "car l'Auvergne est une terre sensible de ce point de vue-là"

Patrick Stefanini, préfet d’Auvergne et du Puy-de-Dôme, a fait le point sur les priorités de l’État dans la région.
Patrick Stefanini, préfet d’Auvergne et du Puy-de-Dôme, a fait le point sur les priorités de l’État dans la région. - © DR

Les dossiers agricoles

"Dès mon arrivée, je me suis intéressé aux sujets agricoles", a souligné le préfet de Région, soulignant que le bilan de santé de la Politique agricole commune était "positif pour l'agriculture de montagne. Les aides pour les exploitations laitières, allaitantes, et ovines de la ferme Auvergne, ont augmenté. Mais la situation demeure cependant préoccupante." Concernant la Contribution volontaire obligatoire (CVO), portant sur l'augmentation du prix du lait transformé en fromages AOP - "une production importante pour l'Auvergne" - Patrick Stéfanini a indiqué qu'il était en train de relancer les discussions pour la plus-value 2010, avec l'espoir d'arriver à des résultats dans ce sens au Sommet de l'élevage. Lait toujours avec l'étude lancée sur la filière laitière à l'initiative de l'État et qui "sera présentée fin septembre. Ce ne sont pas des réponses à court terme, mais nous allons proposer des solutions structurelles, par rapport à la collecte par exemple", a promis le représentant de l'État. Ce dernier a par ailleurs évoqué une autre démarche engagée, unique en France : "L'État lance dans quelques semaines en Haute-Loire, une expérience d'accompagnement d'agriculteurs qui veulent se reconvertir" soit en transformant leur production, soit en exerçant une activité en complément de leur activité agricole, soit en changeant d'activité. "Cet accompagnement, s'il marche en Haute-Loire, sera généralisé à l'ensemble de l'Auvergne", a annoncé le préfet.

 


Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui