L'Union du Cantal 30 octobre 2007 à 00h00 | Par R. Saint-André

Les cantons de Mauriac et de Pleaux sont sur le pont

L’assemblée qui se déroulera cette année à Ally nécessite une sacrée organisation. Quelque 250 participants sont attendus le jeudi 8 novembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Autour de 250 participants sont attendus au prochain congrès départemental de la FDSEA. Une manifestation qui se tient chaque année sur un arrondissement différent. Après celui d’Aurillac l’an dernier, c’est au tour de celui de Mauriac d’accueillir cette assemblée. Mais pour la première fois, le syndicat a choisi de “décentraliser” ce congrès ailleurs que dans la sous-préfecture. Ally, dans le canton de Pleaux, a été retenue. Il faut dire que les salles chauffées capables de recevoir autant de public dans de bonnes conditions ne sont pas légion.
Une partie de l’équipe qui s’active pour recevoir 250 invités dans les meilleures conditions d’accueil possible.
Une partie de l’équipe qui s’active pour recevoir 250 invités dans les meilleures conditions d’accueil possible. - © R. S.-A.

Préparer, mobiliser et accueillir

La salle polyvalente d’Ally s’y prête. Les délégations cantonales de Pleaux et de Mauriac, qui ont l’habitude de travailler ensemble (sur des actions syndicales ou de solidarité) sont chargées de l’aménagement du lieu, aidées par la commune et ses agents. Mais la préparation du congrès ne se limite pas à cela. Pierre Meilhoc, délégué communal, insiste aussi sur la mobilisation nécessaire. Alain Charlannes et Véronique Pouget, responsables cantonaux de Mauriac et Pleaux s'appuieront sur le réseau de délégués communaux (sept dans le secteur de Pleaux et onze dans celui de Mauriac) pour mobiliser la base. Un exercice peut-être facilité dans la région pleaudienne qui, avec 80 % d’adhérents à la FDSEA sur les 173 exploitants recensés, enregistre le plus fort taux de syndicalisation du département.  

Une rencontre conviviale

Le troisième point auquel tient ce comité organisateur, c’est la convivialité de cette rencontre. Il est prévu à cet égard un repas chaud préparé exclusivement avec des produits fermiers locaux par Anne-Marie Lac (volailles et porcs fermiers) et Marie-Hélène Battut (charcuterie). Le déjeuner sera servi en salle, après un apéritif sous chapiteau. En tout, une vingtaine de volontaires préparent l’événement. Parmi eux, Jean-Luc Barbazange. Il partage avec Pierre Meilhoc la fierté d’organiser ce congrès. “Nous sommes motivés et flattés”, avouent-ils. Sans doute la raison pour laquelle Sabine Courchinoux, animatrice à la FDSEA, n’a pas eu de mal à les convaincre. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui