L'Union du Cantal 10 août 2007 à 00h00 | Par R. Saint-André

Les brunes dans les starting-blocks des journées laitières

Le syndicat des éleveurs de race brune était réuni en assemblée générale, le 23 juillet à St-Bonnet-de-Salers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’assemblée générale des éleveurs de race brune s’est tenue sous la présidence de Christian Bromet.
L’assemblée générale des éleveurs de race brune s’est tenue sous la présidence de Christian Bromet. - © R. S.-A.
Les 18 et 19 août à Riom-ès-Montagnes se dérouleront les Journées laitières départementales. Les brunes y seront à côté des holsteins, montbéliardes et abondances. Il faut dire que le succès du concours des “Miss” organisé en avril à Saint-Mamet encourage les sorties et les participations à ce type de manifestation. Trois éleveurs au moins s’y sont engagés lors de la dernière assemblée générale des éleveurs de la race, lundi dernier.
Un bel effectif dans le Cantal

Cette réunion était aussi l’occasion de faire un point départemental sur les performances de la race enregistrées par le Contrôle laitier. Si le volume de lait produit par vache a toujours été inférieur à la moyenne nationale, le Cantal tenait la dragée haute en matière de qualité de lait, de taux protéique (TP) notamment. Et ce... jusqu’à l’année dernière.
Le temps de s’y mettre

Pour la première fois, le TP s’avère inférieur aux 33,9 de la moyenne nationale (jusqu’à 34,1 en 2004). Il est probable que la principale raison soit le manque d’expérience des nouveaux adhérents au Contrôle laitier qui ont intégré dans leur cheptel entre 11 et 49 vaches brunes. Par souci d’économie, mais aussi de performances, la douzaine de membres du syndicat départemental procède à des commandes groupées de doses d’insémination qu’il importe de l’étranger. L’an dernier, 117 doses de taureaux bruns avaient ainsi été commandées (sur un total de 1111 inséminations pratiquées), soit une progression de +14 %. Lors de l’assemblée de lundi, à Saint-Bonnet de Salers, les taureaux disponibles pour la prochaine saison étaient présentés. Après un repas pris en commun à l’auberge de Saint-Bonnet, les éleveurs de race brune se sont retrouvés chez un des leurs, Claude Daubizet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui