L'Union du Cantal 06 janvier 2010 à 10h32 | Par J.-M. AuthiéLa bonne nouvelle est tombée le 30 décembre : la taxe carbone est passée à la trappe (lire par ailleurs). Mais que l'on ne se réjouisse pas trop, les ménages vont encore subir les effets de

Les augmentations à prévoir pour les ménages en 2010

Après les fêtes de fin d'année, retour à la réalité. 2010 s'annonce comme une année de changement, notamment pour les ménages qui vont devoir encore se serrer la ceinture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les assurances autos augmenteront cette année.
Les assurances autos augmenteront cette année. - © JMA

La bonne nouvelle est tombée le 30 décembre : la taxe carbone est passée à la trappe (lire par ailleurs). Mais que l'on ne se réjouisse pas trop, les ménages vont encore subir les effets de la crise avec, pour 2010, quelques augmentations auxquelles ils ne pourront échapper. Le 1er janvier marque souvent l'entrée en application de tout un tas de mesures. En voici un bref échantillon.

Santé, automobile, prélèvements sociaux
Tout d'abord, au chapitre des mauvaises nouvelles, la redevance télé passera de 118 à 121 euros pour les habitants de la métropole. Du côté de la santé, le forfait hospitalier sera désormais de 18 euros (contre 16 auparavant) et les cotisations pour les mutuelles de santé devraient augmenter de l'ordre de 5 %. Concernant l'impôt sur le revenu, les indemnités journalières, versées par la Sécurité sociale pour les accidents du travail, seront fiscalisées. De même, pour les intérêts d'emprunts sur les logements neufs, la réduction fiscale sera ramenée de 40 % à 30 % la première année, puis de 20 % à 15 % pour les suivantes. Du côté de l'automobile, alors que la prime à la casse tombe à 700, puis 500 euros au 1er juillet, les assurances vont elles grimper, en moyenne, de 5 %. D'ailleurs, les autres transports ne seront pas en reste puisque la SNCF annonce plus 1,9 % sur les tarifs TGV et les taxis  plus 1,2 % sur les courses. À noter que les autocars mis pour la première fois en circulation, et destinés au transport en commun d'enfants, devront désormais être équipés d'un éthylotest antidémarrage. Côté prélèvements sociaux, les plus-values mobilières seront dorénavant imposables dès le premier euro (et non plus à partir de 25 730 euros comme c'est le cas actuellement.) Le “forfait social” instauré l'an dernier (taxe sur l'intéressement, la participation ou l'épargne salariale) est doublé et passe à 4 %. Heureusement, dans ce flot non exhaustif d'augmentations, quelques bonnes nouvelles demeurent. Ainsi, les minima sociaux ont été relevés en ce 1er janvier : le Smic de 0,45 % pour atteindre un mensuel brut de 1 343, 77 euros ; le Revenu de solidarité active (RSA) augmente de 1,2 % pour atteindre 460,09 euros pour une personne seule sans enfant ; 690,14 euros pour une personne seule avec un enfant ou un couple sans enfant ; 828,17 euros pour une personne seule avec deux enfants ou un couple avec un enfant. Enfin, le chômage partiel sera mieux indemnisé et la pension d'invalidité perceptible jusqu'à 65 ans...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui